étude du manque de motivation

Comment le sable et Martine ont-ils solutionné mon manque de motivation ?

Table des matières

Niveau zéro !

Votre projet n’avance pas.

Vous avez du mal à obtenir de nouveaux clients.

Sur votre site, vos articles sont dans les profondeurs du référencement Google.

Pourtant vous travaillez dur.
Vous êtes reconnu pour la qualité de vos prestations. Vous avez mis plus d’une semaine pour écrire un article de très haute qualité.

Cependant, tout le monde s’en fout et Google en premier.
J’ai connu cela quelques fois.
Cela donne envie de boire un cognac cul sec et d’aller se coucher, et qu’on ne vous parle plus de rêves d’indépendance en ce mettant à son compte.

Heureusement il y a Martine.

Du coup, n’y tenant plus, j’appelle Martine (Martine, c’est ma coach un peu revêche parfois).

— Allô Martine,
— Oui JP ça va ?
— Non, ça ne va pas, mes projets n’avancent pas, je me sens de plus en plus nul.
— Et le travail ?
— Non, mon projet agonise, j’ai du mal à m’y remettre.

— Bon, il fait beau, est-ce que tu es OK pour arrêter de travailler aujourd’hui et suivre un plan ?
— Oui bien sûr, de toute façon je n’ai même pas le courage de me mettre devant mon ordi.
— Bon, tu aimes bien Valras plage n’est-ce pas ? Et ce n’est pas très loin ?
— Oui, oui
— Alors, écoute-moi, En premier, tu arrêtes toutes les distractions (radio, internet, lecture…).
Tu te prépares un sandwich et une gourde d’eau, tu vas à Valras et quand tu es sur la plage tu me rappelles.
— OK d’accord, je prépare ma glacière et à Valras je te rappelle.
— Attends !!! J’ai dit de l’eau, pas de la bière et tu laisses tes cigares à la maison !
Elle raccroche …

J’hallucine, j’appelle ma coach pour qu’elle m’explique mon manque de motivation et elle me parachute en plein hiver sur la plage de Valras, sans radio, sans bières et sans tabac ??
Je vais devenir fou…
Cependant, comme j’ai confiance en ma coach, je démarre ma voiture, et une heure après je mets un pied sur la jetée de Valras.
— Allô Martine ! ça y est, je suis sur la plage.
— Super, tu marches un peu sur le sable ou tu t’assois (comme tu veux), tu ne parles à personne, tu admires le paysage, et surtout tu écoutes. Il est midi environ, tu me rappelles vers 15 heures.
Elle raccroche …

Tout seul sur la plage avec mon manque de motivation.

Il fait un froid de canard.
Pour me réchauffer, je commence à trottiner. au bord de l’eau, je pense :
« Je crois que Martine a pété un boulon, qu’est-ce que je vais foutre pendant 3 heures sur la plage ?
Si c’est tout ce qu’elle a trouvé pour résoudre mon manque de motivation, je suis mal barré. »

En gambadant doucement, je respire les odeurs de la mer.

J’écoute le clapotis des vagues, le chant des oiseaux.

Je regarde l’horizon où le ciel semble se coucher sur la grande bleue.

J’admire les reflets argentés de l’écume et les mouettes qui planent au-dessus.

Petit à petit, je sentis le calme m’envahir.
J’écoute le silence de la mer et mes pensées vagabondent vers le respect et la patience que la nature nous enseigne.

"Le spectacle de la mer fait toujours une impression profonde; elle est l’image de cet infini qui attire sans cesse la pensée, et dans lequel sans cesse elle va se perdre."

La mer source de motivation

Il est 15 heures et finalement, je n’ai pas vu le temps passé.
Comme à chaque fois, cela me remémore la théorie d’Einstein sur la relativité du temps.

C’est l’heure, je rappelle Martine.
— Alors JP, ça va mieux, tu es plus calme ?
— Oui, oui. Bon, je peux rentrer maintenant ?
— Non, tu restes sur la plage ! Maintenant, tu vas te souvenir …
Essaie de te remémorer les périodes heureuses de ta vie, tes réussites, tes moments de bonheur, les émotions que cela a déclenchées… ensuite, tu me rappelles dans 1 heure.
Elle raccroche…

Reprendre confiance, réfléchir à ses réussites.

Je continue de marcher et j’arrive sur la digue de Vendres.
(Un endroit que j’aime bien, j’y viens quelquefois pêcher la daurade avec un de mes fils.)
Je m’assois sur un rocher, je me plonge dans mon passé et les souvenirs ressurgissent.
Les histoires heureuses de mon enfance, les concerts avec mon groupe de musique, mes réussites professionnelles…
Et alors, une douce chaleur se répandit en moi.

17 h : J’ai pris un peu de retard, je rappelle Martine…
— Tu es en retard !
— Oui désolé, absorbé dans mes pensées, j’ai oublié l’heure. Bon, c’est fini, je crois ?
– Non JP, il te reste 2 choses importantes.

Premièrement, réfléchis au pourquoi de tes désirs et de tes motivations actuelles
Ensuite avant de partir tu écris tout ce qui te préoccupe actuellement.
À demain (elle raccroche).

Observer en profondeur les raisons du manque de motivation.

C’est quoi le pourquoi de mes désirs et de mes motivations ?
La sécurité, la reconnaissance, une certaine forme de liberté, le succès.
Cela me semble normal, mais en analysant, je sens un incontestable malaise.
Il y a un truc qui cloche, quelque chose qui ne va pas dans tout ça.
C’est peut-être la cause de mon mal-être actuel.

Alors, je me mis à plonger dans mes souvenirs heureux et notamment à mon enfance.
La sécurité ? Je ne m’en souciais pas (mes parents étaient là pour ça).
Le succès ? Je m’en foutais complet.
La reconnaissance ? Je l’avais d’une certaine façon (mes amis et copines m’aimaient bien).

Donc je réalise que beaucoup de ces motivations étaient basées sur le doute et la crainte.
Peur de manquer d’argent (la sécurité).
Inquiétude de n’être pas aimé (la reconnaissance).
Peur de ne pas réussir mes projets (Le succès et l’égo aussi).
Évidemment, si l’on s’appuie sur de mauvaises motivations, forcément, il y a un problème.

La solution.

Je me replonge dans mon histoire passée.
Dans les moments de bonheur, je ne me souciais pas des réflexions des gens, de la sécurité… Je vivais tout simplement, j’aimais et je donnais sans arrière-pensée.
Dans mon activité professionnelle, j’ai obtenu les réussites les plus nobles quand je mettais ma priorité au service des autres.
Alors c’est le flash…
D’un claquement de doigts, je décide de transformer ma motivation principale.
Et à ce moment-là, je sens comme une flamme sur mon cœur et mon sourire se réveille.
Je rallume mon téléphone.
«Martine, tu me sembles dure parfois, mais cette journée a été essentielle et je crois que ça a marché.
J’ai repris confiance.
Merci beaucoup. »
Le SMS est parti.

"J’ai passé la journée à panser mes blessures avec les rayons du soleil. J’ai passé l’après-midi à estomper mon malheur avec de l’eau salée. J’ai passé la soirée à éliminer les peurs de mon esprit, en les remplissant d’étoiles et de chansons. Si quelqu’un me demande comment j’ai passé ma journée à la mer, je réponds : « En guérissant », Car rien d’autre au monde ne me guérit comme la mer."

Et enfin au bord de l’eau avec un morceau de bâton, je note sur le sable mes soucis actuels.
Le vent se leva.
Je partis sans me retourner.
Je savais que dans la nuit les vaguelettes effaceraient ces écrits…

Tout est ephemere

À votre réussite…
Jean Paul RIVES

Merci de partager si vous avez aimé cet article.
Vous pouvez également laisser un commentaire (en descendant plus bas sur cette page), c’est avec grand plaisir que je vous lirais.

Share:

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur linkedin
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

On Key

Related Posts

La concentration

5 facteurs méconnus qui affectent le problème de concentration au travail.

5 facteurs méconnus qui affectent le problème de concentration au travail. Table des matières Introduction. Comment faire pour améliorer sa concentration ?Dans ce post, nous allons explorer les facteurs qui ont une influence sur la concentration et les moyens de les contrôler. La capacité à se concentrer est tributaire de nombreux facteurs, mais ces derniers sont

étude du manque de motivation

Manque de motivation

— Super, tu marches un peu sur le sable ou tu t’assois (comme tu veux), tu ne parles à personne, tu admires le paysage, et surtout tu écoutes. Il est midi environ, tu me rappelles vers 15 heures. (elle raccroche).
Il fait un froid de canard.
Pour me réchauffer, je commence à trottiner. au bord de l’eau, je pense :
« Je crois que Martine a pété un boulon, qu’est-ce que je vais foutre pendant 3 heures sur la plage ? Si c’est tout ce qu’elle a trouvé pour résoudre mon manque de motivation, je suis mal barré. »

Retour haut de page

Télécharger gratuitement mon nouveau Livre :

«Les 7 piliers essentiels pour la réussite de votre projet !

Les 7 fondamentaux pour la réussite des travailleurs indépendants.
error: Alert: Ce contenu n'est pas libre de droit !