Last Updated on 23/02/2024 by Jean-Paul RIVES

La méthode Kanban : Le Guide Complet pour une Gestion Efficace de vos Projets

Contenus
La méthode Kanban : Le Guide Complet pour une Gestion Efficace de vos Projets

Vous vous efforcez constamment d’améliorer l’efficacité de votre flux de travail ? Laissez-moi vous faire part d’une arme secrète : la méthode Kanban !

Le Kanban s’est imposé comme un pilier incontournable dans le domaine de la gestion projet. Sa capacité à simplifier la visualisation du travail tout en favorisant une meilleure organisation a révolutionné les pratiques managériales. Le système Kanban est une approche de gestion de projet innovante et efficace.

Dans ce guide complet, vous allez explorer en détail ce qu’est la méthode Kanban, quels sont ses principes, ses avantages, quelles sont les meilleures applications Kanban et comment implémenter avec succès cette méthode dans vos projets.

C’est quoi la méthode Kanban ?

La méthode Kanban, originaire du Japon, est un système d’organisation du travail qui vise à optimiser les processus de production et à améliorer l’efficacité globale.

Brève histoire de son origine et évolution

Née dans les ateliers de l’usine Toyota, cette méthodologie a été conceptualisée par Taiichi Ōno. Elle a transcendé ses origines industrielles pour s’adapter à divers environnements professionnels, témoignant ainsi d’une polyvalence remarquable.

Présentation de la méthode Kanban et de son importance dans la gestion de projet moderne

La méthode Kanban est basée sur l’organisation visuelle des tâches à accomplir, généralement sur un tableau Kanban. Ce tableau est divisé en différentes colonnes représentant les différentes étapes du flux de travail, allant de « A faire » à « Terminé ». 

Chaque tâche est représentée par une carte qui se déplace à travers les colonnes à mesure que le travail progresse. 
Plutôt que de commencer à travailler plus ou moins en parallèle sur plusieurs opérations en mode multitâche, cette méthode exige que chaque étape soit achevée avant qu’il ne soit possible de se consacrer à une nouvelle. 
L’objectif est aussi de limiter le travail en cours à un nombre gérable de tâches, ce qui favorise une meilleure concentration et une plus grande efficacité. Ce système de gestion visuel permet de planifier, suivre et améliorer la performance des projets.

Initialement développée dans les années 1940 pour optimiser la production automobile, cette méthode s’est depuis étendue à de nombreux domaines, y compris la gestion de projet.
Le terme « kanban » est d’origine japonaise et signifie « panneau signalétique ». Dans la méthode Kanban, les tâches ou les activités sont représentées par des cartes, des étiquettes ou des Post-its, qui sont placés sur un tableau visible par tous les membres de l’équipe. Ces étiquettes sont déplacées à travers différentes colonnes du tableau pour indiquer leur statut (à faire, en cours, terminé, etc.).

Principes Fondamentaux de la méthode Kanban

la méthode Kanban

1. Visibilité

Le principal avantage de la méthode Kanban est la visibilité qu’elle offre sur l’avancement du projet. Chaque membre de l’équipe peut voir clairement quelles tâches sont en cours, qui est chargé de les réaliser et combien de temps il reste avant la fin de chaque activité. Cela favorise la communication et la collaboration entre les membres de l’équipe et permet de détecter rapidement les éventuels problèmes ou retards.

2. Limitation du travail en cours et optimisation de la productivité

Un autre aspect clé de la méthode Kanban est la limitation du travail en cours. Au lieu d’essayer de gérer trop de tâches en même temps, le Kanban encourage à se concentrer sur un nombre limité de tâches à la fois. Cela permet de réduire le stress, de favoriser la concentration et d’améliorer la productivité globale. Le tableau Kanban permet d’identifier facilement les goulots d’étranglement et de rééquilibrer la charge de travail si nécessaire.

Cette limitation permet de maintenir un flux de travail équilibré, d’éviter la surcharge de travail et de mieux se concentrer sur les tâches prioritaires. Cela permet également de réduire les temps d’attente et d’améliorer les délais de livraison.

La notion de WIP — Work In Progress — est centrale. En réduisant le nombre de tâches actives, on prévient la surcharge et l’on stimule une productivité accrue.

3. Explication détaillée du flux de travail visuel et de son impact sur la transparence du projet

La méthode Kanban vise à maintenir un flux de travail continu et régulier. Les activités se déplacent d’une colonne à l’autre du tableau Kanban avec fluidité et sans interruption. Cela permet de réduire les temps d’attente et d’éliminer les délais inutiles.

Le tableau Kanban offre une représentation visuelle du travail à accomplir. Chaque tâche est matérialisée par une carte se déplaçant d’une colonne à l’autre, offrant ainsi une transparence absolue sur l’état d’avancement du projet.

4. Importance de l’amélioration continue et son rôle dans l’adaptabilité de la méthode

La méthode Kanban encourage les équipes à adopter une approche kaizen en apportant des améliorations incrémentielles et continues à leur flux de travail. Plutôt que de chercher des changements radicaux, la méthode Kanban vise à optimiser les processus existants. Ainsi, ce système favorise l’amélioration continue en identifiant les problèmes et en les résolvant rapidement pour maintenir le flux de travail optimal.

L’amélioration continue est un moteur essentiel pour s’adapter aux changements. La méthode Kanban encourage cette dynamique pour rester compétitif face aux évolutions constantes du marché.

Comment appliquer la méthode Kanban dans vos projets ?

Maintenant que nous avons abordé les bases de la méthode Kanban, passons à sa mise en pratique dans la gestion de projets. Voici les étapes clés pour appliquer la méthode Kanban à vos projets :

1. Identifiez les étapes clés du processus

Identifier les étapes clés est primordial. Cela implique une analyse minutieuse des processus existants au sein de votre entreprise.
Commencez par identifier les étapes clés du processus de votre projet et créez des colonnes correspondantes sur votre tableau Kanban.

Ainsi au niveau d’une tâche simple, vous pouvez avoir les colonnes « À faire », « En cours », « En attente », « Terminé ».
Par exemple, pour un projet de développement logiciel, les étapes du flux de travail pourraient inclure la conception, le développement, les tests, la révision et la livraison.

2. Créez un tableau Kanban avec des cartes pour chaque tâche

Une fois que vous avez identifié les étapes de votre flux de travail, il est temps de créer un tableau Kanban. Ce tableau est divisé en colonnes correspondant aux différentes étapes du flux de travail. Chaque tâche est représentée par une carte ou un post-it collée sur le tableau.
Notez clairement ce qui doit être fait et ajoutez toutes les informations nécessaires (responsable, délai, etc.).

3. Déplacez les cartes sur le tableau Kanban

L’un des avantages clés de la méthode Kanban est sa capacité à visualiser le flux de travail. Chaque carte sur le tableau représente une tâche et peut être déplacée d’une colonne à l’autre au fur et à mesure de l’avancement.

Placez les cartes dans la colonne correspondante sur le tableau Kanban. Déplacez les cartes au fur et à mesure de l’avancement des tâches. Cela permet à tous les membres de l’équipe de voir rapidement ce qui est en cours, ce qui est terminé et ce qui doit être fait.

4. Réévaluez régulièrement votre tableau Kanban

Réévaluez régulièrement votre tableau Kanban pour détecter les problèmes, les inefficacités ou les changements de priorités. Apportez les ajustements nécessaires pour maintenir un flux de travail optimal.

5. Améliorez continuellement votre processus

Profitez de la visibilité offerte par le tableau Kanban pour identifier les opportunités d’amélioration. Sollicitez les membres de l’équipe pour proposer des idées et des suggestions. Implémentez les changements positifs pour optimiser la productivité et la qualité du travail.

Un tableau Kanban doit être adapté aux spécificités d’un projet pour garantir son efficacité. La personnalisation est donc un aspect critique à ne pas négliger.

Les cartes Kanban sont au cœur du système. Elles permettent un suivi rigoureux et facilitent grandement la gestion des tâches au quotidien.

6. Mesurer et analyser les résultats

La méthode Kanban encourage la mesure de la performance et l’analyse des résultats. Vous pouvez utiliser des indicateurs clés de performance (KPI) pour évaluer l’efficacité de votre flux de travail, tels que le temps moyen de traitement des tâches, le temps d’attente ou le taux de succès. Ces données vous aideront à identifier les problèmes potentiels et les opportunités d’amélioration.

Les avantages de la méthode Kanban.

Les avantages sont multiples : flexibilité accrue, délais respectés, meilleure communication au sein des équipes. Des témoignages d’utilisateurs viennent appuyer ces bénéfices avec des exemples tangibles.

1. Transparence

L’un des principaux avantages de la méthode Kanban est sa capacité à visualiser le flux de travail.

Les tableaux Kanban offrent une représentation claire et visuelle de votre travail. Un simple coup d’œil, peut vous montrer ce qui est en cours, qui travaille sur quoi et à quel point vous êtes proche d’atteindre vos objectifs.

Avec cette méthode agile, toutes les informations concernant le projet sont visibles pour tous les membres de l’équipe. Cela permet d’éviter les malentendus et les erreurs de communication. Chaque membre de l’équipe peut suivre l’avancement du projet, connaître les responsabilités de chacun et anticiper les éventuels problèmes.

2. Flexibilité

La méthode Kanban favorise la flexibilité dans la gestion des projets. Elle permet d’ajuster les priorités, de réorganiser les tâches et de rééquilibrer la charge de travail en fonction des besoins actuels. Cela permet d’adapter le projet en temps réel et de répondre rapidement aux changements ou aux imprévus.

3. Réduction des délais

La méthode Kanban permet d’éliminer le temps perdu sur des tâches inutiles. En se concentrant sur la limitation du travail, il garantit que vous et votre équipe ne travaillez que sur des tâches qui apportent de la valeur.

Grâce au flux de travail continu et à la limitation du travail en cours, le Kanban permet de réduire les délais de réalisation des tâches. Les goulots d’étranglement et les obstacles sont rapidement identifiés et résolus, ce qui permet d’accélérer le rythme de travail et de respecter les délais fixés.

4. Favoriser l’amélioration continue

La méthode Kanban encourage l’équipe à réfléchir régulièrement sur le processus de travail, à identifier les problèmes et les obstacles, et à chercher activement des moyens de les améliorer. Il s’agit d’un processus itératif visant à optimiser constamment la performance et la qualité.

 Grâce à la visibilité offerte par le tableau Kanban, les membres de l’équipe peuvent identifier les points faibles du processus et proposer des améliorations pour optimiser la productivité et la qualité du travail.

5. La gestion des priorités.

Le Kanban permet une gestion des priorités plus efficace en assurant que les tâches importantes et urgentes sont traitées en premier. Les tâches sont généralement ordonnées par ordre de priorité et les membres de l’équipe peuvent facilement voir quelles tâches doivent être réalisées ensuite.

Les inconvénients et défis potentiels de la méthode Kanban.

Bien que la méthode Kanban présente de nombreux atouts, il est important de noter quelques défis potentiels auxquels les équipes peuvent être confrontées lors du déploiement :

Manque de structure : Le Kanban met l’accent sur la flexibilité et l’adaptabilité, ce qui peut parfois entraîner un manque de structure. Certaines équipes peuvent avoir du mal à définir des règles claires et à maintenir une discipline suffisante pour suivre le processus Kanban de manière cohérente.

Manque de planification à long terme : Contrairement à la méthode Scrum, le Kanban ne se concentre pas sur une planification rigide à long terme. Il peut donc y avoir un manque de visibilité sur les objectifs à plus long terme et les échéances spécifiques. Cela peut entraîner une difficulté à prévoir et à communiquer les résultats attendus à l’extérieur de l’équipe.

Risque de surcharge de travail : Bien que le Kanban limite le travail en cours, il est possible que l’équipe soit submergée par de nombreuses demandes entrantes simultanées. Cela peut entraîner une charge de travail excessive et réduire la capacité de l’équipe à fournir une valeur de manière efficace.

Dépendance de l’autorégulation de l’équipe : Le Kanban repose fortement sur l’autorégulation de l’équipe pour maintenir un flux de travail équilibré. Cela peut poser des problèmes si les membres de l’équipe ne sont pas suffisamment engagés ou si la coopération entre les membres de l’équipe fait défaut. Par exemple, elle nécessite un engagement constant de la part de tous les membres de l’équipe pour mettre à jour le tableau Kanban et respecter les limites du travail en cours. De plus, bien que la méthode Kanban aide à identifier les goulots d’étranglement, elle ne fournit pas en soi de solutions pour les résoudre.

Quel est l’objectif du Kanban ?

L’objectif principal du Kanban est d’optimiser le flux de travail au sein d’une équipe ou d’une organisation. Il vise à améliorer la productivité, la qualité et la prévisibilité en évitant les goulots d’étranglement, les retards et les surcharges.
L’objectif ultime du Kanban est d’augmenter l’efficacité, de réduire les délais de livraison, d’améliorer la satisfaction du client et d’obtenir une meilleure compréhension de la capacité de l’équipe à fournir de la valeur.

La méthode Kanban est-elle Agile ?

système Kanban

Oui, absolument ! La méthode Kanban est considérée comme une méthode Agile de gestion de projet. L’approche Kanban s’aligne sur les principes fondamentaux de l’Agilité, tels que la flexibilité, la collaboration, l’adaptabilité et la livraison continue de valeur.

L’Agilité met l’accent sur la capacité à s’adapter rapidement aux changements et à répondre de manière flexible aux besoins changeants du projet. Kanban s’inscrit parfaitement dans cette mentalité en permettant une visibilité en temps réel du flux de travail. Les équipes Kanban peuvent facilement ajuster leurs priorités et réaffecter les ressources en fonction des évolutions du projet.

Kanban et Scrum : Quelles différences ?

Tout d’abord, Scrum et Kanban, sont tous deux des cadres de travail qui permettent d’organiser et de gérer les tâches d’un projet de manière efficace. Cependant, ils présentent quelques différences clés dans leur approche.

Le système Scrum est basé sur des itérations appelées « sprints ». Dans cette méthode, un projet est divisé en sprints de courte durée (généralement de 1 à 4 semaines) pendant lesquels une équipe travaille sur un ensemble spécifique de tâches. À la fin de chaque sprint, une réunion est organisée pour évaluer les résultats et planifier le sprint suivant. Ce système prône également l’utilisation de rôles clairement définis, tels que le Product Owner (propriétaire du produit) et le Scrum Master (facilitateur de l’équipe).

D’un autre côté, Kanban se concentre sur la visualisation du flux de travail. Contrairement à Scrum, l’un des principes clés de la méthode Kanban est la limite WIP (Work In Progress) qui limite le nombre de tâches en cours pour éviter la surcharge et garantir une cadence régulière. En appliquant cette méthode, les équipes gagnent en souplesse et en performance, car elle favorise un déploiement itératif et graduel des projets. De plus, l’utilisation de couleurs et d’étiquettes aide à prioriser les tâches et à signaler les urgences ou les retards potentiels.

Toutefois, les tableaux du Kanban sont assez semblables au burndown chart de la méthode scrum.
Une autre différence importante réside dans la planification. Scrum utilise une planification rigide au début de chaque sprint, où toutes les tâches sont estimées et attribuées à l’équipe pour la durée du sprint. En revanche, Kanban adopte une approche plus flexible, où de nouvelles tâches peuvent être ajoutées à tout moment, en fonction de la capacité de l’équipe et des priorités.
En termes de contrôle du processus, Scrum offre une plus grande transparence grâce aux réunions quotidiennes où les membres de l’équipe se synchronisent sur l’avancement des tâches. Kanban, quant à lui, favorise une amélioration continue en encourageant l’équipe à identifier les problèmes, à expérimenter de nouvelles approches et à collaborer sur des solutions.

Il est important de noter que Scrum est souvent utilisé dans des projets complexes nécessitant une planification et une coordination étroites, tandis que le système Kanban convient mieux aux projets plus flexibles et plus réactifs, où la visibilité sur le flux de travail est cruciale.
Donc, bien que Scrum et Kanban partagent des objectifs similaires de gestion de projet agile, leurs différences résident dans leurs approches en termes de planification, de contrôle du processus et de gestion du flux de travail. Il est donc essentiel de choisir la méthode qui correspond le mieux aux besoins de ton équipe et de ton projet.

Pour les freelances, il est évidemment beaucoup plus simple et efficace d’utiliser les tableaux Kanban.

Quels sont les 3 types de Kanban ?

Il existe trois principaux types de Kanban utilisés dans la méthode Kanban :

  • 1. Le Kanban de production : Ce type de Kanban est utilisé pour gérer les stocks de produits ou de composants dans un système de production. Chaque produit ou composant est associé à un Kanban, qui peut être une carte, une étiquette ou toute autre forme de signal visuel. Lorsqu’un client ou une étape de production a besoin d’un article, le Kanban est récupéré pour déclencher la production ou le réapprovisionnement.
  • 2. Le Kanban de signalisation : Ce type de Kanban est utilisé pour gérer les flux de travail et les tâches dans un processus de travail. Chaque tâche ou élément de travail est représenté par un Kanban visuel, généralement une carte ou un post-it. Lorsqu’une personne ou une équipe a la capacité de prendre en charge une nouvelle tâche, elle récupère un Kanban correspondant dans une colonne « À faire ». Cela limite le nombre de tâches en cours et permet d’équilibrer le flux de travail.
  • 3. Le Kanban de retrait : Ce type de Kanban est utilisé pour gérer les réapprovisionnements dans les systèmes de distribution ou de stockage. Chaque fois qu’un produit est retiré ou vendu, le Kanban correspondant est récupéré et utilisé pour déclencher le réapprovisionnement du produit. Cela permet de maintenir un niveau de stock adéquat et de répondre aux demandes des clients de manière efficace.
    Il est important de noter que ces trois types de Kanban peuvent être utilisés ensemble dans un système Kanban intégré pour gérer l’ensemble du processus, de la production à la distribution.

Étude de Cas : utilisation de la méthode Kanban pour le référencement SEO ?

le Kanban pour SEO

La méthode Kanban peut également être utilisée de manière efficace pour la gestion de projets SEO. Voici quelques conseils pour optimiser l’utilisation du système Kanban dans le cadre de votre activité de rédacteur de blog expert en SEO.

1. Identification des étapes clés du processus SEO

Dans le cadre d’un projet SEO, les étapes clés du processus peuvent inclure la recherche de mots-clés, l’optimisation du contenu, la création de liens, le suivi des performances, etc. Identifiez les étapes spécifiques à votre projet et créez des colonnes correspondantes sur votre tableau Kanban.

2. Cartes de tâches spécifiques au SEO

Créez des cartes spécifiques au SEO pour chaque tâche liée à votre projet. Par exemple, vous pouvez créer des cartes pour l’analyse des mots-clés, l’optimisation on-page, la création de backlinks, le suivi des classements, etc. Chaque carte doit contenir toutes les informations pertinentes, telles que les mots-clés ciblés, les métadescriptions, les URL cibles, les dates d’échéance, etc.

3. Suivi continu des tâches et des performances

Déplacez les cartes sur le tableau Kanban au fur et à mesure de l’avancement des tâches. Par exemple, vous pouvez déplacer une carte de l’étape « Analyse des mots-clés » à l’étape « Optimisation on-page » une fois que la recherche de mots-clés est terminée. De cette façon, vous pouvez suivre en temps réel l’avancement du projet et identifier rapidement les tâches en cours, les tâches terminées et les tâches à venir.

4. Analyse et ajustement

Utilisez le tableau Kanban pour suivre les performances de votre projet SEO. Par exemple, notez les classements actuels, le trafic organique, les conversions, etc. Réévaluez régulièrement votre tableau Kanban pour détecter les problèmes éventuels, les tendances positives ou négatives et les opportunités d’amélioration. Apportez les ajustements nécessaires pour optimiser les résultats.

Exemples concrets d’application de la méthode Kanban.

L’industrie automobile, berceau du Kanban, ainsi que le secteur du développement logiciel, ont adopté cette méthode avec succès, démontrant sa versatilité.

Toyota

Toyota, l’entreprise qui a donné naissance à la méthode Kanban, a également réussi à tirer parti de son potentiel. En utilisant la méthode Kanban dans leurs usines, Toyota a pu réduire considérablement les temps de production, éliminer les gaspillages et accroître l’efficacité globale de leur processus de fabrication.

 L’un des sept types de gaspillage identifiés par Toyota est le « muda », qui désigne les tâches qui n’ajoutent aucune valeur au produit ou au projet final. La méthode Kanban aide à identifier ces tâches et à les éliminer, ce qui permet de libérer du temps et des ressources pour les activités plus importantes.

De plus, en mettant en place le Kanban, le système de production est basé sur la demande plutôt que sur l’offre. Le client commande, et le fournisseur produit pour répondre à sa demande.
Les résultats sont souvent impressionnants : réduction des coûts, amélioration du temps de réponse… Les leçons tirées sont précieuses pour toute organisation souhaitant s’améliorer.

Spotify

Spotify, la célèbre plateforme de streaming musical, a utilisé la méthode Kanban pour gérer ses projets de développement logiciel. L’équipe de Spotify a créé un tableau Kanban personnalisé pour suivre les tâches et les fonctionnalités en cours de développement. Grâce à l’utilisation de la méthode Kanban, Spotify a pu réduire les délais de livraison et améliorer la collaboration au sein de l’équipe.

Quels outils pour implémenter la méthode Kanban ?

Il existe plusieurs outils disponibles pour mettre en œuvre et gérer efficacement la méthode Kanban. Voici quelques-uns des outils les plus couramment utilisés :

  • 1. Tableau physique : La solution la plus simple et pour moi la plus efficace, car les cartes sont constamment sous vos yeux et pas dans un fichier ou logiciel. Ce tableau Kanban peut être créé avec des colonnes et des cartes visuelles pour représenter les tâches. Vous pouvez utiliser des Post-its ou des cartes de couleur pour représenter chaque tâche et déplacer les cartes à travers les colonnes au fur et à mesure de l’avancement du travail. Cela permet une visualisation simple et tangible du flux de travail.
  • 2. Tableau blanc magnétique : Un tableau blanc magnétique avec des étiquettes magnétiques peut être utilisé pour créer un tableau Kanban. Les étiquettes magnétiques peuvent être déplacées facilement et offrent une bonne flexibilité pour ajuster le flux de travail. Vous pouvez également écrire ou dessiner directement sur le tableau blanc pour ajouter des informations supplémentaires.
  • 3. Outils de gestion de projet en ligne : De nombreuses solutions logicielles en ligne offrent des fonctionnalités Kanban pour la gestion de projet. Parmi les outils populaires, on peut citer  Notion, Trello, Asana, Jira Software, Monday.com et Kanbanize. Ces outils permettent de créer et de gérer virtuellement des tableaux Kanban, d’assigner des tâches, de suivre l’avancement et de collaborer en temps réel avec les membres de l’équipe.
  • 4. Applications mobiles : Il existe également des applications mobiles dédiées au Kanban, qui permettent aux membres de l’équipe de suivre et de mettre à jour leur tableau Kanban depuis leur smartphone ou leur tablette. Cela permet une gestion facile des tâches et une communication en déplacement.

Le choix de l’outil dépendra des besoins de ton équipe, de la nature du projet et des préférences personnelles.

Pour vous aider à choisir, vous pouvez élaborer une simple matrice.

Quel que soit l’outil sélectionné, il est essentiel qu’il soit facile à utiliser, intuitif et permette une collaboration efficace entre les membres de l’équipe.

Conclusion

En somme, la méthode Kanban est un outil puissant pour améliorer l’efficacité et la productivité en gestion de projet. Bien qu’elle présente certains défis, ses avantages en matière de visualisation du travail, de réduction du stress et de flexibilité en font une méthode de choix pour de nombreuses organisations. Comme pour tout outil, son efficacité dépend de la manière dont il est utilisé et de l’engagement de l’équipe à respecter ses principes.

Que vous soyez un chef d’équipe, un chef de projet ou une personne à la recherche de productivité, la méthode Kanban vaut vraiment la peine d’être considérée. Ce n’est pas seulement un outil, c’est un état d’esprit d’amélioration continue et d’efficacité.

L’adoption du système Kanban peut transformer radicalement votre manière d’aborder les projets. N’hésitez pas à franchir le pas pour booster votre productivité !

Accédez gratuitement
au livre
« Les sept fondamentaux pour la réussite du freelance »

Les 7 fondamentaux des Freelances sui réussissent.

Un plan d’action complet et concret !

Un plan d’action complet et concret à appliquer dès aujourd’hui pour faire décoller votre activité… C’est si évident et tellement différent de ce que vous voyez partout… que vous n’en reviendrez pas.

Vous avez apprécié cet article ?

Si c’est le cas, je vous demande un minuscule service qui ne vous prendra que quelques secondes. Partagez-le sur votre réseau préféré avec un des boutons ci-dessous.

Un grand Merci d’avance.

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest
WhatsApp

À votre réussite …

Jean-Paul RIVES

Sur le même sujet, autres ressources intéressantes :

Vidéo didactique sur le système Kanban 

La méthode TB pour optimiser son temps

Organisation au travail et efficacité des freelances.
Auteur :
Jean-Paul RIVES

Passionné d’organisation, j’ai dirigé de nombreux projets pour des PME et je me suis lancé il y a plus de 16 ans maintenant en tant que travailleur indépendant.
J’ai créé ce blog pour aider les freelances, travailleurs indépendants, formateurs, auto-entrepreneurs et infopreneurs à vivre sereinement de leur propre activité.

Cet article a été publié en premier sur le site : azl.mysoftcompagnon.fr
Ce contenu n’est pas libre de droits et bénéficie de la protection française et internationale régissant les droits d’auteurs.
Remarque : Vous pouvez évidemment partager ou insérer un lien vers cet article.
Vous êtes également autorisés à mentionner dans un de vos contenus des extraits de ce texte à la seule condition de marquer le contenu entre guillemets et d’indiquer les mentions suivantes : Auteur : Jean-Paul RIVES site : https://azl.mysoftcompagnon.fr/

Retour en haut

Télécharger gratuitement mon nouveau Guide :

Les 7 piliers essentiels
pour la réussite de votre projet !

Les 7 fondamentaux des Freelances sui réussissent.
error: Alert: Content selection is disabled!!