Last Updated on 02/02/2024 by Jean-Paul RIVES

Chaque décision que vous prenez, chaque action que vous menez, chaque chemin que vous empruntez impacte ce que sera votre avenir.

L’homme ou la femme que vous allez devenir…

Les revenus avec lesquels vous vivrez…

L’Entrepreneur que vous serez…

Tout cela dépend de ce que vous faites (ou ne faites pas) aujourd’hui.

Vous ne pouvez pas modifier les décisions prises dans le passé et vous ne pouvez pas modifier les conséquences de ces décisions.

Vous ne pouvez que les accepter.

Par contre…

Vous pouvez dès à présent AGIR sur les décisions qui se présentent à vous à cet instant.

Prendre de bonnes décisions est une partie essentielle de votre vie quotidienne. Que ce soit dans votre vie personnelle ou pour votre efficacité au travail, il est essentiel de savoir choisir avec discernement et d’avoir confiance en vos décisions.

Cependant, il peut parfois être difficile de choisir la meilleure option parmi différentes possibilités. C’est là que la matrice de décision entre en jeu.

La matrice de décision est un outil incontournable pour vous guider dans le processus de prise de décision. Elle offre une structure claire et logique pour évaluer une multitude de variables et d’alternatives, permettant ainsi d’effectuer des choix difficiles avec assurance.

Dans cet article, au travers de plusieurs exemples (que vous pourrez télécharger), vous allez découvrir comment construire une matrice de décision efficace qui vous permettra d’identifier les meilleurs choix et de prendre la meilleure décision.

matrice de décision

Qu'est-ce qu'une matrice de décision et comment fonctionne-t-elle ?

Une matrice de décision est un outil stratégique qui facilite le processus de prise de décision en organisant visuellement les options disponibles et en évaluant leur impact selon différents critères.

Son fonctionnement repose sur la création d’un tableau où chaque ligne représente une option ou une alternative, et chaque colonne, un critère d’évaluation. Les critères sont souvent pondérés pour refléter leur importance relative dans la décision finale.

Après avoir listé toutes les possibilités et identifié les critères pertinents, on attribue des scores à chaque option pour chaque critère. En multipliant ces scores par les pondérations et en additionnant les résultats, on obtient un score total pour chaque option.

Cela permet de mettre en veille vos émotions et vos intuitions, de comparer objectivement les différentes alternatives et de faire un choix éclairé.

Par exemple, imaginez que vous soyez face à la problématique du choix d’un nouvel appartement ; cette grille d’analyse peut s’avérer précieuse. Vous pourriez avoir à choisir entre plusieurs quartiers ou villages, chacun avec ses avantages et inconvénients en termes de proximité du travail, qualité de vie ou prix du logement.

En utilisant la matrice, vous listez toutes les options possibles et les critères importants pour votre décision — tels que le coût, l’espace disponible, la proximité des services essentiels et la distance avec votre lieu de travail. Chaque critère reçoit une pondération reflétant son importance relative dans votre décision finale. Par exemple, si travailler près de chez soi est un facteur clé, la proximité au travail aura un poids plus élevé dans le score total du tableau.

Ensuite, chaque option est évaluée et reçoit un score quantitatif selon ces critères.

Le résultat ? Une vision synthétique qui met en lumière la meilleure option selon vos besoins personnels ou professionnels.

Cet outil est également adaptable à divers contextes, qu’il s’agisse de trouver le meilleur salarié, organiser une campagne marketing efficace ou rechercher un projet ayant le plus de chance de réussite, la matrice de décision transforme l’incertitude en un chemin clair vers la meilleure solution possible.

Ce processus décisionnel aide à transformer une multitude de variables complexes en une analyse quantitative claire, facilitant ainsi un choix difficile. 

Pourquoi recourir à une matrice de décision ?

« Gardez toujours à l’esprit que votre propre décision de réussir est plus importante que n’importe quoi d’autre. »

Pour illustrer le pourquoi, voici une petite histoire :

Josette et Magalie sont 2 jeunes femmes qui habitent dans le même village. Toutes les deux gagnent un salaire correct, mais elles n’aiment pas vraiment leur métier. Elles sont toutes les deux passionnées par la pâtisserie. Elles décident donc de monter un commerce en pâtisserie.
Josette choisit de s’installer dans son village, car la mairie lui offre un loyer très peu cher et de plus elle aime discuter avec les gens de son village.

Les deux femmes épuisées par leurs vies respectives rêvent à voix haute sur un banc du village sous les étoiles et Josette propose à Magalie de s’associer pour gérer la pâtisserie du village.

Magalie hésite et utilise une matrice de décision avec comme options, le village, une galerie commerciale dans une ville proche ou en périphérie de cette même ville.
Pour Magalie sa priorité c’est de vivre de sa passion, mais aussi de gagner beaucoup d’argent. Donc pour cela, son critère principal c’est un emplacement avec une forte clientèle. Elle décide alors de demander un prêt à sa banque pour pouvoir s’installer dans une grande galerie commerciale d’une petite ville pas trop éloignée de son village.

Magalie investit beaucoup d’argent et elle travaille dur, mais joyeusement dans sa nouvelle boutique opulente remplie d’une variété alléchante de desserts exquis et délicatement exposés.
Au contraire, Josette sert avec un sourire timide, sa pâtisserie dans une modeste maison près du parc du village. Bien qu’elle manque un peu de place, ses pâtisseries sont succulentes et bien présentées.

Chez Magalie, les clients font la queue devant la vitrine, les yeux écarquillés devant les délices sucrés qui les attendent. Le parfum enivrant des pâtisseries fraîchement sorties du four emplit l’air, attirant irrésistiblement chaque passant avec son appel gourmand.
Magalie est rayonnante derrière le comptoir, vêtue d’une tenue de chef immaculée. Avec passion et créativité, elle assemble chaque dessert avec une précision artistique, ajoutant une touche personnelle à chacune de ses créations. Les clients sont conquis par la présentation soignée et l’éclat joyeux des pâtisseries.

Cependant, loin de là où brille l’étoile montante de Magalie, Josette lutte dans son humble petite maison près du parc du village. Son rêve initial s’estompe lentement alors que ses ventes peinent à décoller. Sa pâtisserie est délicieuse et faite avec amour, mais passe malheureusement inaperçue auprès des habitants pressés qui préfèrent profiter des courses effectuées dans le centre commercial de la ville voisine pour satisfaire leurs envies de sucreries.
Josette, au bord des larmes, mais ne voulant pas abandonner, essaie différentes approches pour attirer plus de clients. Elle organise des dégustations gratuites dans le parc, distribue des échantillons généreux aux passants et même organise un concours local de pâtisserie pour mettre en valeur son talent. Cependant, malgré tous ses efforts, sa petite boutique continue à être négligée par les gens qui lui préfèrent la commodité des grandes boutiques du centre-ville.
Chaque jour passé dans cette bataille décourageante ronge peu à peu l’âme créative de Josette. Ses yeux fatigués reflètent une tristesse profonde alors qu’elle assiste depuis les coulisses au succès grandissant de Magalie.

Un soir où le ciel était chargé d’étoiles scintillantes au-dessus du village endormi, Josette contemple le chemin qu’elle a parcouru avec tant d’espoirs et elle réalise que peut-être il est temps de renoncer à son rêve initial. Les larmes silencieuses se mêlent aux souvenirs d’un amour autrefois vibrant pour la pâtisserie.
Magalie s’approche doucement, s’assoit sur le banc à côté d’elle et lui propose un emploi dans sa boutique en ville.
Une histoire où les destins des deux femmes se croisent : l’une éblouissante dans son succès pâtissier, l’autre abandonnant avec tristesse un rêve auquel elle a donné tout son amour. Deux chemins différents qui ont eu pour base une simple décision.

Dans mon article « Les processus pour trouver sa voie », je vous donne un autre exemple de décision qui a amené Robert Kiyosaki vers la réussite qu’on lui connait.
Robert nous explique comment une simple décision a radicalement changé le cours de son existence.

Lorsqu’il s’agit de faire face à des choix difficiles impliquant une multitude de variables, la matrice de décision vous permettra de clarifier en détail les différentes solutions qui s’offrent à vous.
Que ce soit pour des décisions personnelles, comme choisir un nouvel appartement en tenant compte de la proximité du travail, ou pour des décisions professionnelles, comme l’exemple de Magalie et Josette cet outil offre une structure claire et logique pour évaluer chaque alternative.
Son utilisation devient particulièrement précieuse quand les enjeux sont élevés et que les facteurs à considérer sont complexes et nombreux.
Dans le cadre professionnel, elle permet aux managers et aux équipes de dépasser les discussions subjectives en fournissant un cadre quantitatif pour comparer les options.

Ainsi, lorsqu’il est nécessaire d’analyser en profondeur chaque possibilité avant de prendre une décision, cet outil se révèle être un allié précieux pour aboutir à un choix avisé et justifié. 

Les étapes pour construire une matrice de décision efficace.

Étape 1 : Décrivez le contexte de votre décision.

Prenez le temps de rassembler toutes les informations pertinentes, de les analyser de manière objective et d’évaluer les différentes options qui s’offrent à vous. Posez-vous les bonnes questions et pesez les avantages et les inconvénients de chaque décision possible. Cela vous permettra de prendre une décision éclairée, basée sur des faits et des chiffres concrets.

 

Étape 2 : Déterminez le Pourquoi et clarifiez l'objectif.

Avant de se poser la question « Comment puis-je prendre la bonne décision pour cet objectif », il est peut-être judicieux de se poser la question « Pourquoi est-il nécessaire d’atteindre cet objectif ? »

Est-ce vraiment votre choix ou le choix de quelqu’un d’autre qui vous influence ?

N’y a-t-il pas une autre manière d’envisager le problème ?

Par exemple : Vous décidez de créer une matrice de la décision pour acheter une voiture neuve avec un crédit. Donc votre but est d’obtenir le meilleur crédit possible. Mais ne vaut-il pas mieux acheter une voiture d’occasion ou faire l’acquisition en leasing ?

Si c’est réellement la bonne question à laquelle vous devez répondre, la matrice de décision vous aidera dans votre choix, car elle met de côté toutes les influences telles que les émotions, l’intuition, les bons ou mauvais conseils des autres personnes (réelles ou virtuelles).

Je ne compte plus le nombre de décisions que j’ai prises en suivant l’avis des autres… et qui ont été des échecs.

Les autres n’ont jamais toutes les données sur vous, sur votre vie, etc.  

Si quelqu’un vous donne un conseil sur quelque chose qu’il n’a lui-même jamais accompli ? Ne l’écoutez surtout pas.

Déterminez et précisez avec soin votre objectif, car cela vous aidera pour pondérer vos critères.

Par exemple supposons que votre objectif est d’embaucher un salarié pour vous épauler dans votre activité.

Le fait de clarifier en détail la personnalité voulue, les compétences nécessaires à son emploi et ce que ce salarié pourrait vous amener comme service supplémentaire, vous aidera à positionner et à pondérer vos futurs critères dans la matrice de décision.

Étape 3 : Identifiez et listez vos différentes alternatives.

Pour le fonctionnement de la matrice de décision, vous devez préalablement mettre en lumière les différentes alternatives et ensuite vous évaluerez chaque option selon un ensemble de critères prédéfinis. Donc, pour mettre en place et utiliser cet outil, commencez par lister toutes les options possibles dans les lignes d’un tableau.

Ainsi, si par exemple vous recherchez un artisan pour mettre aux normes l’électricité de votre maison, les alternatives ou options correspondront aux noms des entrepreneurs que vous sélectionnez au départ (même si vous ne les connaissez pas).

Exemple : Monsieur Dupont — Entreprise ElectPlus — Lumineux-SARL…

Le processus de prise de décision : matrice 1

Étape 4. Définissez les critères à prendre en compte.

La matrice de décision est un outil incontournable pour les managers et les organisations qui font face à des choix difficiles. Elle fonctionne en mettant en lumière les différentes alternatives et en évaluant chaque option selon un ensemble de critères prédéfinis.

Donc une fois que vous avez listé toutes vos options, identifiez les critères de décision qui sont déterminants pour vous. Chaque critère se voit attribuer un poids ou un coefficient de pondération reflétant son importance dans votre prise de décision globale.

Si l’on reprend l’exemple de recherche d’un artisan, on pourrait définir les critères suivants :

  • Le coût de la prestation.
  • L’ancienneté de l’entreprise.
  • Les avis sur l’entrepreneur.
  • Est-ce qu’il a une assurance Pro ?
  • Le SAV – La garantie
Le processus de prise de décision : matrice 2

Étape 5 : Créez votre matrice de décision.

Pour créer votre matrice de décision, vous pouvez utiliser un tableur comme Microsoft Excel ou Google sheets.
Réservez la première ligne et nommez la « Pondération », car c’est sur cette ligne que l’on insérera le coefficient de pondération du critère.

En effet, certains facteurs sont plus importants que d’autres, il sera donc nécessaire de pondérer chaque critère avec un coefficient.

Puis, disposez vos différentes options sur les lignes suivantes.

Enfin, indiquez un critère par colonne.

 

Pour vous aider, vous pouvez télécharger gratuitement ici des modèles de matrice de décision que vous pouvez utiliser avec un tableur sur Excel :

Étape 6 : Donnez une note aux options et remplissez la matrice de décision.

Maintenant, affectez à chaque alternative une note de 1 à 5 en fonction de chaque critère.

Le poids le plus bas étant la note 1 et si c’est très important pour vous indiquez la note 5.

Dans l’exemple de recherche d’un artisan, et pour le critère « Ancienneté » si Monsieur Dupont à 20 ans d’expérience attribuez la note 5.

Si « Lumineux — SARL » est une entreprise qui a été créée il y a juste 1 an, mettez-lui la note 1.

Le processus de prise de décision : matrice 3

Étape 7 : Pondérer les critères pour refléter leur importance relative.

La matrice de décision est un outil incontournable pour les managers et les organisations qui font face à des choix difficiles. Elle fonctionne en mettant en lumière les différentes alternatives et en évaluant chaque option selon un ensemble de critères prédéfinis.

Pour utiliser cet outil, commencez par lister toutes les options possibles dans les lignes d’un tableau (c’est ce que nous avons vu dans l’étape 3). Ensuite, identifiez les critères de décision qui sont importants pour vous (c’est ce que nous avons fait dans l’étape 4).
Chaque option se voit attribuer une note pour chaque critère (c’est ce que nous avons expliqué dans l’étape 6).
Maintenant dans cette étape nous allons pondérer chaque critère et lui affecter un coefficient reflétant son importance dans votre processus de prise de décision globale.

J’ai affecté un coefficient de 1,5 pour les critères « Coût », « Ancienneté » et « SAV » et un coefficient de 2 pour l’assurance Pro et un coefficient de 0,5 pour les avis (car c’est souvent une information qui est manipulée)

Étape 8 : Recalculez vos notes en fonction des coefficients de pondération.

Une fois votre grille complète, évaluez chaque option avec chaque critère et calculez un score total. Cela vous donne une vue quantifiée et objective qui vous aide dans votre choix.

 

Étape 9 : Calculez la note totale et choisissez l'option gagnante.

Le processus de prise de décision : matrice 4

Une fois toutes les notes et pondérations mises en place, il vous suffira d’analyser les résultats inscrits dans la colonne « Total pondéré ».

Ainsi dans l’exemple (image ci-dessus) on voit nettement qu’il faut éliminer les options « Lumineux SARL » et « Monsieur Lopez ».

Et, si l’on se fie complètement à la matrice, on choisira l’option « Entreprise ElectPlus »

Que vous deviez choisir diverses entreprises pour une rénovation ou que vous pesiez les avantages et inconvénients de différentes stratégies pour lancer une nouvelle entreprise, la matrice de décision est un outil précieux qui apporte clarté et logique dans un complexe processus de prise de décision. 

Toutefois, si vous restez encore dans l’incertitude réfléchissez à cette phrase d’Albert Einstein :

« Un problème sans solution est un problème mal posé. »

Exemples concrets d'utilisation de la matrice de décision :

a. Utilisation de la matrice de décision dans le processus d’embauche

L’utilisation de la matrice de décision dans le processus d’embauche est un outil précieux pour les managers et les équipes de recrutement. Elle permet d’organiser les informations et de comparer objectivement les candidats sur une série de critères prédéfinis.

Par exemple, lorsqu’une entreprise doit choisir entre plusieurs candidats pour un poste, elle peut employer une grille d’analyse pour évaluer chaque option selon des facteurs tels que l’expérience, l’éducation, les compétences techniques et les qualités interpersonnelles.

Chaque critère reçoit une pondération reflétant son importance relative pour l’emploi concerné. Les candidats sont ensuite notés sur chaque critère, et un score total est calculé pour chacun. Cela aide à transformer une multitude de variables en un choix plus clair et quantitatif.

En outre, cette méthode favorise la transparence et l’équité dans la prise de décision, car elle repose sur des données concrètes plutôt que sur des impressions subjectives. En somme, la matrice de décision est un atout majeur pour optimiser le processus de sélection et garantir que le meilleur candidat soit choisi en fonction des besoins réels de l’organisation. 

b. Utilisation de la matrice de décision pour choisir un fournisseur ou un partenaire commercial

Lorsqu’il s’agit de sélectionner un fournisseur ou un partenaire commercial, la matrice de décision se révèle être un outil d’analyse inestimable. Elle permet de mettre en lumière les différentes options disponibles et d’évaluer chaque potentiel partenaire selon une série de critères prédéfinis.

Par exemple, si une entreprise doit choisir entre plusieurs agences pour une campagne de marketing, elle peut utiliser une matrice pour comparer les options sur des bases telles que le coût, la réputation, la proximité géographique ou encore l’expertise spécifique. Chaque critère se voit attribuer un poids selon son importance relative pour l’entreprise, ce qui permet d’obtenir un score total pour chaque option.

Ce processus quantitatif aide à transformer une multitude de variables subjectives en une évaluation objective, facilitant ainsi un choix difficile, mais nécessaire. En outre, cette grille d’analyse favorise la collaboration et la prise de décision collective au sein des équipes, car elle offre un cadre clair et logique pour discuter des mérites relatifs de chaque alternative. 

c. Utilisation de la matrice de décision pour sélectionner un projet à entreprendre

L’utilisation de la matrice de décision s’avère être un outil inestimable lorsqu’il s’agit de sélectionner un projet à entreprendre. Face à une multitude de possibilités, cet outil aide à clarifier les options en mettant en lumière les facteurs clés qui influencent le choix.

Pour démarrer, identifiez toutes les alternatives possibles et listez-les dans la matrice. Ensuite, déterminez les critères de décision qui sont essentiels pour votre projet — cela peut inclure le coût, le temps nécessaire, l’impact sur la productivité, le potentiel financier ou même la compatibilité avec les valeurs de votre entreprise.

Chaque critère se voit attribuer un poids ou un coefficient selon son importance relative dans le processus de prise de décision. Une fois que vous avez évalué chaque option contre ces critères et appliqué la pondération correspondante, vous obtenez un score total pour chaque alternative.Ce score quantitatif offre une représentation visuelle qui facilite la comparaison des options et guide vers le meilleur choix.

Cet outil est particulièrement utile pour les managers et les équipes qui doivent faire des choix difficiles et s’assurer que leur décision est basée sur une analyse logique et structurée plutôt que sur l’intuition seule. En somme, la matrice de décision transforme le complexe processus de sélection d’un projet en une démarche méthodique et rationnelle, permettant ainsi d’optimiser les ressources et d’aligner les actions avec les objectifs stratégiques de l’organisation. 

Conseils et astuces pour maximiser l'efficacité de votre matrice de décision :

a. Utiliser des données objectives et vérifiables pour évaluer les options

Être axé sur les données c’est faire référence à des informations tangibles dans le but de reconnaître des schémas. C’est aussi, tirer des conclusions et réaliser des évaluations afin d’informer votre processus de prise de décision. En bref, être axé sur les données signifie prendre des décisions sans aucun préjugé ou favoritisme.

Nous avons tous nos propres préjugés, que nous ne réalisons peut-être même pas. Ces préférences, biais inconscients ou croyances existent naturellement en nous. Et, elles influencent les choix que nous faisons. Donc, le fait de récolter suffisamment d’informations et d’analyser ces informations avec une matrice de décision vous permet de prendre de bonnes décisions en mettant de côté vos différents biais.

b. Prendre en compte les risques et les incertitudes dans l’analyse des options

Lorsque vous utilisez une matrice de décision pour évaluer vos options, il est essentiel de considérer les risques et les incertitudes qui peuvent influencer le résultat final. Chaque alternative présente dans votre grille d’analyse peut être affectée par des facteurs externes ou internes imprévisibles.

Par exemple, si vous hésitez entre plusieurs villes pour un déménagement, comme Paris, Lyon ou Marseille, des éléments tels que la proximité du travail ou la qualité de vie peuvent peser lourd dans la balance. Cependant, des incertitudes comme l’évolution du marché de l’emploi ou des prix du logement doivent être prises en compte.

Pour ce faire, attribuez un score ou une pondération à chaque risque identifié pour chaque option. Cela vous permettra d’avoir une vision plus réaliste et quantifiée des choix possibles.

En intégrant ces données dans votre matrice de décision, vous aurez une meilleure appréciation des options les plus robustes et les moins susceptibles de vous réserver des surprises désagréables.

Ainsi, la matrice de décision ne se contente pas de lister les alternatives, mais devient un outil dynamique qui s’adapte aux fluctuations et aux aléas potentiels, garantissant une prise de décision plus informée et sécurisée.

c. Réviser et mettre à jour régulièrement votre matrice de décision pour tenir compte des changements dans votre environnement ou vos objectifs

Comme tout outil dynamique, la matrice de décision doit évoluer pour rester pertinente.

Imaginez que vous ayez à choisir entre plusieurs appartements, et que vos critères incluent la proximité du travail, le prix et la qualité de vie. Si soudainement, votre lieu de travail change ou qu’une nouvelle opportunité de vie se présente dans une autre ville comme Montpellier, Marseille ou Lyon, votre matrice actuelle pourrait ne plus refléter la réalité de vos besoins.

Il est donc essentiel d’ajuster régulièrement les critères et leur pondération pour que l’outil continue d’offrir une aide précieuse dans le processus de prise de décision. Cela peut signifier ajouter de nouvelles lignes ou colonnes, revoir les scores attribués à chaque option ou même redéfinir ce qui constitue une priorité.

En gardant votre matrice à jour, vous vous assurez que chaque choix est fait avec les informations les plus actuelles et pertinentes, maximisant ainsi vos chances de prendre la meilleure décision possible. 

d. Impliquer les parties prenantes pertinentes dans le processus de prise de décision pour obtenir des perspectives différentes et favoriser l’acceptation des résultats.

Engager les parties prenantes dans le processus de prise de décision est un levier essentiel pour enrichir l’analyse et assurer une meilleure adhésion aux choix finaux. Lorsque vous utilisez une matrice de décision, il est bénéfique d’intégrer les avis et les connaissances de ceux qui seront impactés par la décision ou qui possèdent une expertise pertinente. Cela permet d’élargir le spectre des alternatives et des critères à considérer.

Par exemple, si vous êtes un manager cherchant à optimiser la productivité de votre équipe, inclure vos collaborateurs dans l’évaluation des options peut révéler des facteurs clés que vous n’aviez pas envisagés.

De même, pour un déménagement, consulter la famille sur les critères tels que la proximité de commerces, écoles ou la qualité de vie peut influencer le score total de chaque option.

En somme, cette approche collaborative assure que toutes les voix soient entendues et contribue à une prise de décision plus équilibrée et représentative des besoins et des préférences de chacun. 

Les outils en ligne pour créer des matrices de décision

Les outils en ligne pour créer des matrices de décision sont devenus des alliés incontournables pour les managers et les équipes cherchant à optimiser leur processus de prise de décision.

Ces plateformes offrent une variété de modèles et d’exemples qui facilitent la construction d’une matrice de décision adaptée à chaque situation. Avec des interfaces intuitives, elles permettent d’identifier rapidement les critères essentiels et d’appliquer une pondération adéquate, transformant un processus complexe en une tâche gérable.

Des outils comme Miro ou Lucidchart vous permettront de créer des arbres de décision. Notion offre non seulement la possibilité de créer des grilles d’analyse personnalisées, mais aussi de collaborer en temps réel.

En utilisant ces plateformes, vous pouvez facilement lister toutes les options disponibles, attribuer des scores quantitatifs et qualitatifs et visualiser le score total pour chaque alternative.

Cela aide à faire un choix éclairé, basé sur une série de facteurs objectifs et subjectifs, allant du prix à la qualité de vie. De plus, certains outils proposent des fonctionnalités avancées telles que l’intégration avec d’autres applications de gestion de projet ou la création automatique de rapports PDF pour une synthèse claire et professionnelle. 

Quelles sont les limites d'utilisation d'une matrice de décision ?

Bien que les matrices de décision soient un outil précieux, elles présentent également certaines limites :

  • Elles reposent sur l’hypothèse que tous les critères d’évaluation sont connus et peuvent être quantifiés. Cependant, dans certains cas, il peut y avoir des facteurs imprévisibles ou difficiles à mesurer.

  • Elles ne prennent pas en compte les aspects émotionnels ou subjectifs liés à la prise de décision. En effet, il est parfois préférable de se fier à son intuition.

  • Elles peuvent être complexes à mettre en place et nécessiter un travail de collecte d’informations approfondie.

  • Elles ne garantissent pas toujours la meilleure solution, car elles se basent sur des informations disponibles au moment de la prise de décision et sur une évaluation de critères difficile à cerner avec exactitude.

Conclusion

Une prise de décision surtout quand elle engage notre vie, ce n’est jamais facile.

Comment savoir si ça va marcher ?

On ne le sais pas !

Et si l’on n’essaye jamais, on ne le saura jamais.
Pour se lancer il faut arriver à vaincre ses peurs.
Tout le monde a peur.
Ceux qui disent qu’ils n’ont jamais peur , sont des menteurs et souvent ils se mentent à eux même.

Cependant, pour réussir à passer ce grand mur du doute, il existe des solutions.

La matrice de décision est une de ces solutions. C’est un outil précieux qui vous aidera à prendre des décisions avisées et stratégiques. En évaluant différentes options sur des critères prédéfinis, vous pourrez choisir ce qui semble la meilleure option concernant un objectif ou un problème à résoudre.

Cependant, l’efficacité de cet outil dépend complètement des informations que vous lui fournissez. Donc, réfléchissez attentivement aux critères qui ont le plus d’importance pour vous.

De plus, si vous utilisez cette stratégie dans votre processus de prise de décision en mettant de côté vos biais psychologiques et vos émotions, c’est certain … Vous verrez vos résultats s’améliorer.

Il y a toujours des choix et des décisions qui sont prises.
La question est : les prennez-vous pour vous-même ou les laissez-vous être prises par les autres ?

En fin de compte, ce n’est pas une question d’âge.
C’est une question de méthode, de volonté, de persévérance et de confiance en vous.
Tout le reste n’est qu’excuses et prétextes.

xxx

Accédez gratuitement
au livre
« Les sept fondamentaux pour la réussite du freelance »

Les 7 fondamentaux des Freelances sui réussissent.

Un plan d’action complet et concret !

Un plan d’action complet et concret à appliquer dès aujourd’hui pour faire décoller votre activité… C’est si évident et tellement différent de ce que vous voyez partout… que vous n’en reviendrez pas.

Vous avez apprécié cet article ?

Si c’est le cas, je vous demande un minuscule service qui ne vous prendra que quelques secondes. Partagez-le sur votre réseau préféré avec un des boutons ci-dessous.

Un grand Merci d’avance.

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest
WhatsApp

À votre réussite …

Jean-Paul RIVES

Sur le même sujet, autres ressources intéressantes :

Organisation au travail et efficacité des freelances.
Auteur :
Jean-Paul RIVES

Passionné d’organisation, j’ai dirigé de nombreux projets pour des PME et je me suis lancé il y a plus de 16 ans maintenant en tant que travailleur indépendant.
J’ai créé ce blog pour aider les freelances, travailleurs indépendants, formateurs, auto-entrepreneurs et infopreneurs à vivre sereinement de leur propre activité.

Cet article a été publié en premier sur le site : azl.mysoftcompagnon.fr
Ce contenu n’est pas libre de droits et bénéficie de la protection française et internationale régissant les droits d’auteurs.
Remarque : Vous pouvez évidemment partager ou insérer un lien vers cet article.
Vous êtes également autorisés à mentionner dans un de vos contenus des extraits de ce texte à la seule condition de marquer le contenu entre guillemets et d’indiquer les mentions suivantes : Auteur : Jean-Paul RIVES site : https://azl.mysoftcompagnon.fr/

Retour en haut

Télécharger gratuitement mon nouveau Guide :

Les 7 piliers essentiels
pour la réussite de votre projet !

Les 7 fondamentaux des Freelances sui réussissent.
error: Alert: Content selection is disabled!!