Last Updated on 02/02/2024 by Jean-Paul RIVES

Être libre et plonger dans le monde du freelancing peut sembler à la fois excitant et stressant. Cependant, cette indépendance vient avec son lot de responsabilités, notamment celle de calculer un bon TJM freelance (tarif journalier moyen).

Un tarif mal adapté constitue une erreur fondamentale dans le montage de votre activité.

Un prix bien pensé est la pierre angulaire d’une activité pérenne ; il assure non seulement la viabilité économique, mais aussi la reconnaissance du travail accompli.

Un tarif journalier freelance mal ajusté peut avoir des conséquences désastreuses. Il est donc primordial pour tous les travailleurs indépendants d’accorder une attention particulière à cette étape.

tarif journalier freelance

1— Les éléments à prendre en compte pour fixer son tarif journalier freelance.

Estimez un nombre de jours facturables par mois.

Un(e) freelance cumule tous les rôles d’une entreprise : Directeur, commercial(e), responsable administratif, production… et même parfois femme (ou homme) de ménage.

Donc même si vous bossez 60 heures par semaine vous n’en facturerez pas le tiers.
Personnellement, j’établissais un objectif de 10 jours de journées facturables par mois et souvent ce chiffre n’était pas atteint. Cependant, ce nombre est une bonne moyenne à prendre en compte, car certains mois vous facturerez 15 jours de travail et d’autres mois 5 jours.

Fixez-le en tant qu’objectif chaque mois, mais c’est avec un an de recul (En divisant le nombre de journées réellement facturées par 12) qu’il sera déterminé efficacement.
Pour cela, en fin d’année, calculez le nombre de jours véritablement facturés puis divisez ce chiffre par 11 (car on supprime 1 mois pour les vacances).

Par exemple, si en fin d’année vous avez facturé 90 jours, cela nous donne 8 jours facturables par mois.

Calculez vos besoins.

Calculez un montant minimum pour vos besoins personnels.

Une étape essentielle pour définir son tarif journalier freelance est de déterminer ses impératifs financiers personnels. Pour cela, commencez par évaluer vos dépenses mensuelles : loyer, factures, alimentation, etc. Ajoutez à cela une marge pour anticiper les éventuels imprévus.

Par exemple, admettons que vos besoins personnels mensuels se chiffrent à 900 € par mois, ajoutez une marge de 20 pour cent pour les imprévus, cela nous donne un montant égal 1090 €.

Calculez maintenant les charges et frais professionnels.

Identifier maintenant précisément les charges de votre entreprise. Cela inclut les cotisations sociales, les taxes diverses (CFE…), l’impôt sur le revenu, mais aussi les frais liés au matériel ou au lieu de travail. Ces éléments sont déductibles, mais doivent être pris en compte pour ne pas sous-estimer son tarif.

Pour vous aider dans ce calcul, j’ai écrit un guide complet sur les charges du freelance.

Ces frais ont un impact direct sur le tarif final. Ignorer ces coûts reviendrait à mettre en péril la santé financière de votre activité. L’exonération est certes séduisante, mais ne concerne pas la totalité des charges ; il est donc indispensable d’intégrer tous ces éléments dans son calcul.

Par exemple si vous êtes un autoentrepreneur vendant du service et travaillant à domicile (donc pas de loyer à payer) et que vous prévoyez un chiffre d’affaires annuel hors taxes de 30 000 €, vous pouvez estimer des frais annuels de 11 000 €.

Ajoutons une marge de 10 pour cent à ce montant cela nous donne : 12 100 €
Si vous rapportez ce montant au mois, cela vous donne : 1008 €

Remarque : Si vous êtes un consultant en portage salarial, vous devrez prendre en compte les frais supplémentaires liés à l’entreprise de portage salarial. Ces frais de gestion sont prélevés par la société de portage pour rémunérer les services délivrés aux freelances.

Déterminez le montant des besoins minimum nécessaire pour la survie de votre entreprise.

Une fois que vous avez réalisé les calculs cités précédemment, le montant de base minimum mensuel sera égal à vos besoins personnels additionnés des charges de votre entreprise.

Montant total des impératifs = Besoins personnels + frais prévus professionnels
Donc, si l’on reprend l’exemple précédent cela nous donne : 1090 + 1008 = 2098

Déterminez votre tarif journalier freelance minimum en fonction de vos besoins.

Une fois estimé votre montant de base minimum, répartissez-le sur votre période de travail. Ainsi, si vous prévoyez de facturer 9 jours par mois, divisez votre besoin financier par 9 pour obtenir un tarif journalier minimum.

Si l’on reprend l’exemple précédent avec un montant des besoins correspondant à 2098 €, le calcul de votre Tarif Journalier Minimum sera de 233 €.

Remarque, si vous comptez facturer vos clients avec un taux horaire, évaluez un Tarif Horaire Minimum qui équivaudra au Tarif Journalier Minimum divisé par 7.
Soit dans l’exemple, 233/7 = 33 €

2— Méthodes de calcul du TJM freelance en fonction des besoins et objectifs.

Comment calculer le prix d’un freelance et estimer son TJM freelance ?

Nous avons découvert précédemment comment estimer un Tarif Journalier Minimum.

Si vous êtes consultant, je vous conseille fortement le calcul de votre tarif journalier consultant.

Le TJM freelance ou TJM du consultant correspond au tarif journalier freelance moyen que vous allez appliquer lorsque vous réalisez un devis ou une estimation.

Pour évaluer ce TJM freelance ou consultant, vous devez préalablement vous fixer un salaire mensuel. Attention, pour définir votre salaire veuillez bien prendre en compte vos besoins et vos charges que vous avez calculés précédemment (pour les zappeurs, voir plus haut).

Donc dans l’exemple cité dans le chapitre 1, votre salaire devra être supérieur à 2098 €. Cela prend en compte vos exigences personnelles ainsi que les frais et charges de votre activité.

Ensuite, déterminez le nombre de jours que vous pouvez facturer dans le mois. Et enfin, divisez votre salaire mensuel souhaité par ce nombre.

Si l’on reprend l’exemple du chapitre 1 (9 jours facturables) et que vous désirez un salaire mensuel de 3000 €, votre TJM freelance correspond à 333 €.

Comment fixer ses prix en tant que freelance et ajuster votre TJM freelance ?

Réalisez une étude de marché efficace.

Une étude de marché est essentielle pour connaître les tarifs appliqués dans votre secteur d’activité et vous assurer que vos prix sont compétitifs. Vous pouvez effectuer des recherches en ligne, consulter des forums spécialisés ou échanger avec d’autres freelances pour recueillir des informations sur les prix moyens pratiqués.

N’oubliez pas de prendre en compte les différentes zones géographiques, car les tarifications peuvent varier en fonction de l’emplacement.

Prenez en compte vos propres critères.

En plus de l’étude de marché, il est indispensable de considérer d’autres facteurs tels que :

  • Votre expérience et votre savoir-faire.
  • Le niveau d’expertise de la concurrence dans votre domaine.
  • Vos talents et votre capacité à convaincre.

L’analyse de son marché c’est primordial. Cependant, il ne faut pas croire que ce qui compte le plus c’est le prix.

Le plus déterminant c’est votre crédibilité et la confiance que les clients vous accordent. La crédibilité est un élément crucial dans votre activité.
Ainsi, j’ai obtenu des contrats importants alors que mes tarifs étaient nettement supérieurs à d’autres postulants.

Toutefois la crédibilité et la confiance ça s’acquiert au fil du temps. Il y a bien des petits malins qui mettent des tas de faux avis sur leur site internet, mais cela ne marche qu’un temps assez court, car ils sont vite repérés.

Donc, si vous êtes débutant et un parfait inconnu dans votre domaine, je vous conseille d’étudier les prix des concurrents potentiels et au départ de vous positionner dans un tarif plus bas que la moyenne.

Évaluation de la concurrence et du marché.

Comprendre le marché est essentiel. Cela implique une analyse approfondie des acteurs déjà présents et des spécialités proposées. Cette démarche permettra d’identifier la différence entre votre offre et celle de vos concurrents.

Les données collectées sur l’offre et la demande permettent de se positionner stratégiquement. Un bon positionnement est synonyme d’un prix juste qui attire les clients tout en reflétant la qualité de la prestation.

Le TJM freelance : avantages et inconvénients.

Le TJM freelance représente une moyenne qui prend en compte divers facteurs tels que l’expérience ou la complexité des tâches. Ce calcul fondamental vous permettra de déterminer une rémunération équitable.

Opter pour un TJM freelance offre une certaine marge lors des phases de négociation. Il permet également une meilleure prévisibilité des revenus et contribue à une gestion plus sereine de la vie professionnelle.
Cependant, il est rare que toutes les journées soient facturables au même taux haut. Il faut donc savoir moduler sa proposition selon les circonstances.

En effet, dans la réalité du freelance, il y a toujours des périodes creuses et parfois il est préférable de travailler pour pas grand-chose que de ne pas bosser du tout.
Ainsi quand vous êtes dans une de ces phases creuses, résonnez de préférence en fonction de votre tarif journalier minimum.

Le tarif horaire freelance : quand l’utiliser et comment le calculer ?

Pour un débutant, le tarif horaire est parfois plus adapté, car il reflète le potentiel sans exiger une estimation complexe. Le prix horaire doit être aligné avec la nature précise du service offert au client.

Calculer son taux horaire nécessite une bonne compréhension des attentes du client ainsi que des spécificités du domaine d’activité. Cela permettra d’établir une grille tarifaire appropriée. De plus, il est indispensable de connaître votre taux horaire moyen lorsque vous effectuez des missions courtes ou de quelques heures par semaine.

Avec l’évolution des compétences et l’élargissement du réseau de prospects, il devient possible d’envisager une transition vers un modèle mixte ou forfaitaire qui traduit mieux la valeur ajoutée apportée.

Un dernier mot sur la fixation du tarif journalier freelance : Il est essentiel de prendre le temps d’étudier le marché, d’évaluer vos besoins et connaissances, et d’ajuster régulièrement votre TJM freelance pour rester compétitif.

Stratégies de fixation du tarif pour maximiser ses revenus en tant que freelance.

TJM freelance

La spécialisation comme levier pour augmenter son tarif.

La spécialisation est un puissant levier pour justifier une augmentation de tarif. Une expertise reconnue dans un domaine spécifique renforce votre positionnement sur le marché.

Des secteurs tels que l’intelligence artificielle ou la cybersécurité sont des exemples où la rareté des compétences entraîne une forte demande, permettant ainsi aux spécialistes d’exiger des prix plus élevés.

La négociation et la valorisation de ses compétences.

Maîtriser l’art de la négociation est fondamental pour mettre en avant sa valeur ajoutée. Il s’agit d’établir un dialogue constructif avec le client, lui montrant que vous êtes plus qu’un exécutant : un véritable partenaire dans la réussite de sa mission.

Se positionner comme collaborateur stratégique crée un lien de confiance qui peut justifier un meilleur tarif tout en ouvrant la porte à des coopérations futures plus lucratives.
Voici quelques conseils pour réussir vos négociations :

  • Soyez transparent sur la manière dont vous avez calculé votre tarification.
  • Mettez en avant la valeur ajoutée de vos services.
  • En cas de manque, restez flexible, mais sans brader votre travail.
  • Privilégiez des forfaits pour des projets à long terme ou récurrents.

Conseils pratiques pour ajuster son tarif en fonction de l'évolution de sa carrière de freelance.

Réévaluer régulièrement son tarif.

Avec l’accumulation d’expérience, il devient nécessaire d’envisager une augmentation du tarif. Cela reflète non seulement votre progression, mais aussi l’inflation ou l’évolution des coûts liés à votre activité.

Les indicateurs tels que l’accroissement constant de la demande ou l’amélioration des compétences sont autant de signaux qui vous poussent à réévaluer votre tarif. Cela peut se faire de manière annuelle ou à chaque nouvelle compétence significative acquise.

Adapter son tarif aux fluctuations du marché.

Il est essentiel de rester à l’écoute des tendances du marché pour ajuster son tarif en conséquence. Cette flexibilité permet de rester compétitif tout en répondant aux besoins spécifiques des clients.

Proposer une fourchette tarifaire cohérente et une proposition ciblée renforce votre positionnement et montre que vous comprenez les enjeux spécifiques de vos clients.

Conclusion.

Trouver le juste équilibre entre un prix compétitif et une satisfaction personnelle est un défi constant pour les freelances. Définir son tarif journalier freelance demande réflexion et analyse. Pour établir son TJM freelance, Il est crucial de prendre en compte ses besoins économiques, ainsi que les tarifs pratiqués sur le marché. Il est également essentiel de fixer des objectifs financiers réalistes et ambitieux.
Et aussi, n’oubliez pas de planifier une veille concurrentielle régulière et d’offrir des options de tarification flexibles.
En suivant ces conseils, vous serez en mesure de définir un tarif journalier qui correspond à la fois à vos impératifs financiers et à la valeur que vous apportez à vos clients. Vous pourrez ainsi maximiser vos revenus en tant que freelance tout en valorisant votre expertise.

Accédez gratuitement
au livre
« Les sept fondamentaux pour la réussite du freelance »

Les 7 fondamentaux des Freelances sui réussissent.

Un plan d’action complet et concret !

Un plan d’action complet et concret à appliquer dès aujourd’hui pour faire décoller votre activité… C’est si évident et tellement différent de ce que vous voyez partout… que vous n’en reviendrez pas.

Vous avez apprécié cet article ?

Si c’est le cas, je vous demande un minuscule service qui ne vous prendra que quelques secondes. Partagez-le sur votre réseau préféré avec un des boutons ci-dessous.

Un grand Merci d’avance.

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest
WhatsApp

À votre réussite …

Jean-Paul RIVES

Sur le même sujet, autres ressources intéressantes :

Organisation au travail et efficacité des freelances.
Auteur :
Jean-Paul RIVES

Passionné d’organisation, j’ai dirigé de nombreux projets pour des PME et je me suis lancé il y a plus de 16 ans maintenant en tant que travailleur indépendant.
J’ai créé ce blog pour aider les freelances, travailleurs indépendants, formateurs, auto-entrepreneurs et infopreneurs à vivre sereinement de leur propre activité.

Cet article a été publié en premier sur le site : azl.mysoftcompagnon.fr
Ce contenu n’est pas libre de droits et bénéficie de la protection française et internationale régissant les droits d’auteurs.
Remarque : Vous pouvez évidemment partager ou insérer un lien vers cet article.
Vous êtes également autorisés à mentionner dans un de vos contenus des extraits de ce texte à la seule condition de marquer le contenu entre guillemets et d’indiquer les mentions suivantes : Auteur : Jean-Paul RIVES site : https://azl.mysoftcompagnon.fr/

Retour en haut

Télécharger gratuitement mon nouveau Guide :

Les 7 piliers essentiels
pour la réussite de votre projet !

Les 7 fondamentaux des Freelances sui réussissent.
error: Alert: Content selection is disabled!!