4.7
(17)

Last Updated on 15/06/2024 by Jean-Paul RIVES

14 lois de la gestion du temps pour optimiser votre efficacité

« Gérer ou ne pas gérer son temps ? Parlant de ceux qui laissent les autres gérer leur temps (donc leur vie), mon maître aurait répondu : “Ils n’ont pas vécu longtemps. Ils ont longtemps existé.” »

Je le sais… le temps file à toute allure et vous avez parfois l’impression d’être sur un tapis roulant qui ne cesse d’accélérer. Et votre pile de travail qui ne semble pas diminuer, n’est-ce pas déconcertant ?

Mais, croyez-le ou non, nous disposons tous du même nombre d’heures chaque jour. Même Elon Musk ! Alors, comment certaines personnes parviennent-elles à en faire plus sans sacrifier leur repos ou leur vie familiale ?

La réponse réside dans 14 règles essentielles, que j’aime appeler « les lois de la gestion du temps ». Elles sont votre feuille de route et votre boussole pour naviguer à travers les eaux agitées de vos obligations quotidiennes.

Ici, je vous partage avec des exemples pratiques et concrets ces précieuses lois.

Certaines de ces lois que vous ne trouverez pas ailleurs (au moment où j’écris ces lignes) sont pourtant les plus essentielles. Vous verrez, elles peuvent transformer votre quotidien et même plus, elles peuvent dynamiser votre productivité.

Prêt à changer votre vie en mieux ? Alors, accrochez-vous !

lois de la gestion du temps

Pourquoi les lois de la gestion du temps sont-elles importantes à connaître ?

« On est vigilant quand il s’agit de conserver son patrimoine, mais dès qu’il s’agit de perdre son temps, on est particulièrement prodigue du seul bien qu’on s’honorerait de garder jalousement. Personne ne délivre son argent aux passants, mais à quel point chacun de nous délivre sa vie ! Nous sommes étroitement liés à la propriété et à l’argent, mais nous pensons trop peu à l’idée de perdre notre temps, alors que c’est la chose dont nous devrions être le plus avares. »

Savez-vous pourquoi il est absolument essentiel de maîtriser les lois de la gestion du temps ?
Ces lois sont bien plus qu’un simple concept abstrait : elles peuvent être votre billet d’or vers une vie plus épanouie et réussie.

Imaginez-vous un instant pouvoir accomplir plus en moins de temps et pouvoir enfin retrouver cet équilibre tant recherché entre votre vie professionnelle et personnelle. C’est exactement ce que les lois de la gestion du temps peuvent vous offrir.

Elles constituent les secrets d’une productivité hors norme.

L’une de ces lois puissantes est la loi de parkinson et c’est ce que je vous détaille maintenant.

Loi de PARKINSON — « Le travail s’étend de manière à remplir le temps disponible pour son achèvement. »

Selon cette loi, on prend plus de temps pour accomplir une tâche si l’on a justement prévu plus de temps. Incroyable, n’est-ce pas ?
L’énergie et l’effort tendent à s’étendre jusqu’à l’échéance accordée. En gros, si vous vous donnez un jour entier pour faire une tâche de deux heures, devinez quoi ? Ça risque fort de vous prendre toute la journée !

Le grand secret, c’est de jouer avec cette loi, et non contre. Fixez-vous des délais plus courts, vous verrez, la magie opèrera !

Le principe de Parkinson n’est pas une entrave, bien au contraire. Vous n’avez plus à vous inquiéter de ne pas avoir « assez de temps ». Vous n’avez qu’à réfléchir attentivement à la manière dont vous l’utilisez.

Loi de CARLSON — « Travailler de manière continue et éviter les interruptions »

Le moyen le plus court de faire beaucoup de choses est de ne faire qu’une seule chose à la fois.

Le travail accompli sans interruption est plus productif ! Après chaque interruption, il faut un certain temps pour se remettre au travail, ce qui entraine une perte de productivité.

Imaginez que vous écrivez, totalement plongé dedans, et soudain une notification vous dérange. Vous lisez le message et revenez à l’écriture. Mais le fil de vos pensées est cassé. Autrement dit, interrompre une tâche augmente le temps total nécessaire pour la réaliser.

Donc pour augmenter votre productivité, apprenez à bannir les distractions, recentrez-vous et accomplissez votre tâche de manière continue.

Pour cela, utilisez la technique des blocs de temps. Fixez-vous une durée de deux ou trois heures pendant lesquelles vous éteignez toutes les sources de distraction et ainsi vous pouvez travailler en mode hyper concentré.

De plus, La loi de Carlson nous invite à ne pas tomber dans le piège du multitâche. Au lieu de cela, elle recommande de se concentrer sur des séquences homogènes de tâches similaires.

Loi de HOFSTADTER — « Un travail prendra toujours plus de temps que prévu »

Voici une loi qui pourrait bien vous faire soupirer : c’est la loi de HOFSTADTER. Elle dit que peu importe combien de temps vous prévoyez pour une tâche, cela prendra toujours plus longtemps que prévu, même si vous prenez en compte la loi de HOFSTADTER !

Humour cynique ?

Peut-être, mais elle éclaire une vérité : nous sous-estimons souvent l’effort et le temps nécessaires.
Par exemple, Imaginez que vous avez prévu de peindre votre salon ce weekend. Vous estimez que ça vous prendra, disons, huit heures en tout. Vous avez déjà en main les pots de peinture et les pinceaux. Par conséquent, samedi matin, vous commencez le travail, plein d’énergie.

Mais, le destin a d’autres plans. Vous découvrez que le pot de peinture que vous avez n’est pas génial, vous perdez une heure pour aller en acheter un autre. Ensuite, vous réalisez que la peinture a besoin de deux couches et non d’une, alors ça rajoute quatre heures. Finalement, après une longue journée de travail, vous regardez autour de vous et réalisez que vous n’avez terminé que la moitié du salon !

Ça vous parle ?

C’est la loi de HOFSTADTER à l’œuvre : « Tout prend toujours plus de temps que prévu, même en prenant en compte la loi de HOFSTADTER. »

Il aussi existe 2 autres lois humoristiques, qui confirme la loi de HOFSTADTER.
Loi de Weinberg : « Pour savoir combien de temps prend la réalisation d’un travail, faites votre estimation la plus fiable, ajoutez un, multipliez par deux, et arrondissez à la dizaine supérieure. »

Loi de Golub  : « Un projet mal planifié prendra trois fois plus de temps que prévu pour son achèvement ; un projet soigneusement planifié prendra seulement deux fois le temps prévu. »

La solution : Acceptez cette tendance humaine, planifiez suffisamment de temps en prenant en compte des imprévus et réjouissez-vous lorsque vous terminez à l’avance.

Cependant, soyez conscient que si vous prévoyez trop de temps, vous êtes alors confrontés à la loi de PARKINSON.

Loi de TAYLOR — « Divisez et ordonnez les actions à réaliser »

Les conceptions de Frederick Winslow Taylor ont permis de fonder l’organisation scientifique du travail (OST).

Taylor entreprend une analyse du déroulement des tâches sur la base de la Time and motion study créée par Frank B. et Lillian M. Gilbreth. Son idée est de déterminer par des études la meilleure façon de faire un travail en décomposant les phases successives de cette activité.

Le principe du Taylorisme — sont de détailler et de simplifier toutes les tâches nécessaires pour produire un bien. Chaque personne a alors une tâche élémentaire à accomplir. Cette mise en place de mouvements répétitifs permet d’automatiser certaines actions et de diminuer les erreurs.

En fait, Taylor nous invite à perdre du temps au début pour en récolter davantage.

Même si ça peut sembler contre-intuitif, investir un peu de votre temps peut s’avérer nécessaire et bénéfique pour en récupérer par la suite.

Ainsi, déployez du temps pour bien organiser, détailler vos tâches et anticipez le maximum de variables afin d’être plus agile en cas de contretemps.

Alors, dédiez-vous du temps pour automatiser certaines responsabilités, pour ne plus avoir à s’en préoccuper plus tard.

Vous vous souvenez de ces moments où vous vous sentez débordé par l’ampleur d’un projet ?

La loi de Taylor est votre bouée de sauvetage ! Selon cette loi, pour bien gérer votre projet, vous allez le décomposer en petites parties facilement atteignables.

Pourquoi ?

Car gérer plusieurs petites tâches est plus facile et moins stressant que de s’attaquer à une tâche gigantesque. En faisant cela, non seulement vous réduisez l’anxiété, mais vous vous rapprochez aussi de votre objectif de manière constante et mesurable.

Essayez, divisez et conquérez : vous serez surpris par l’efficacité de cette approche !

Par exemple, supposons que vous ayez pour projet de rédiger un rapport de 40 pages pour la fin de la semaine. Cela peut sembler un défi de taille à première vue, non ?
Mais avec la loi de Taylor en tête, vous décidez de diviser cette tâche en plusieurs parties plus petites. Vous pourriez attribuer deux heures chaque jour pour rédiger six pages.

Vous pourriez également diviser votre travail en différentes sections — recherche, rédaction, relecture et mise en forme — et vous contrôlez progressivement chaque partie.

En scindant la tâche imposante en sections plus petites et plus gérables, vous vous débarrassez du stress et progressez constamment vers votre objectif final.

C’est une méthode très efficace pour réussir vos objectifs. Essayez, et voyez à quel point cette méthode peut transformer vos projets et votre productivité.

La Loi de Murphy — « Tout ce qui peut mal tourner va mal tourner »

La loi de Murphy nous indique que même si vous avez tout bien prévu, il y aura toujours des petits problèmes inattendus.

En gestion du temps, il faut anticiper ce qui ne va pas marcher comme on le voudrait. Donc, quand vous prévoyez du temps, prenez une marge pour les accrocs et les imprévus.

Voici les solutions pour appliquer la loi de Murphy à la gestion du temps :

  • 1. Plan B et les imprévus :
    Imaginez, vous avez décidé de commencer la construction d’un barbecue dans votre jardin. Vous aviez prévu de commencer à 14 heures. Mais soudain, il commence à pleuvoir ! La solution : Prévoyez toujours un plan B. Si quelque chose ne se passe pas comme prévu, vous aurez une autre alternative prête.

  • 2. Laissez des marges de temps libre :
    Imaginez que vous devez réaliser un rapport pour le lendemain. Vous aviez prévu de les finir à 17 heures. Mais un de vos collègues a besoin de votre aide pour un travail urgent, et ça prend plus de temps que prévu.
    Pour éviter le stress, laissez toujours un peu de temps libre dans votre emploi du temps. Comme ça, si quelque chose d’inattendu arrive, vous aurez de la marge.

  • 3. Anticipez et préparez-vous :
    Par exemple, vous voulez construire une cabane dans votre jardin. Vous avez tout planifié, mais soudain, vous vous rendez compte qu’il vous manque des clous !
    Pour éviter ce genre de situation, anticipez. Vérifiez toujours si vous avez tout ce dont vous avez besoin avant de commencer.

En résumé, la loi de Murphy nous rappelle que même si l’on prévoit bien, il y aura toujours des petits soucis. Mais avec un peu de préparation et de flexibilité, on peut gérer ces imprévus et garder le sourire !

Loi d’Illich — « Au-delà d’un certain seuil, l’efficacité humaine décroît, voire devient négative »

Voici comment ça fonctionne :
Au début, quand vous commencez à travailler sur quelque chose, vous êtes très concentré et productif. C’est comme quand vous avez toutes les pièces du puzzle devant vous et que vous les mettez en place rapidement.

Mais après un moment, votre cerveau commence à fatiguer. Votre esprit s’embrouille et, les pièces de puzzle, vous ne savez plus où les mettre.

C’est là que la loi d’Illich entre en jeu ! Elle dit qu’il faut faire des petites pauses pour ne pas atteindre ce moment où vous devenez moins efficace.

Donc, au lieu de continuer sans arrêt, vous vous arrêtez un peu. Vous buvez un verre d’eau, vous allez marcher quelques minutes à l’extérieur, ou vous méditez un peu pour vous détendre ?

Ces pauses magiques aident votre cerveau à se reposer. Ainsi, quand vous reprenez le travail, vous êtes à nouveau super concentré et vous finissez votre puzzle rapidement.

La loi d’Illich dit également qu’il y a trois moments importants.

  • 20 minutes : C’est le moment idéal pour faire une petite pause. Vous pouvez vous lever, vous étirer, ou même manger un fruit.
  • 90 minutes : Après environ une heure et demie, c’est bien de faire une pause un peu plus longue. Vous pouvez lire un livre, ou faire une promenade.
  • Une fois par jour, il est important de bien dormir.


En résumé, la loi d’Illich vous dit : « Prenez des pauses régulières pour rester concentré et efficace ! ». Pour appliquer cette loi, je vous conseille d’utiliser la technique du Pomodoro qui prévoit une série de pauses préprogrammées.

Loi de KOTTER — « Se fixer des objectifs à court terme »

John KOTTER dans son livre sur le changement en 8 étapes clés, préconise de décomposer votre projet et de fixer des objectifs avec des délais assez courts. Cette stratégie évite de se décourager trop vite et cela vous met dans une spirale de progression.

Loi de KOTTER : Détaillez, Semez et récoltez

Voici comment cela fonctionne :

Imaginez qu’avec quelques amis, vous vouliez construire une grande maison avant que l’hiver arrive.

La première étape de la loi de KOTTER consiste à créer un sentiment d’urgence. Vous devez expliquer à vos amis pourquoi c’est important d’agir maintenant. Donc vous leur dites : « Il faut construire la maison maintenant, sinon cet hiver on aura froid ! ».
Cela signifie que tout le monde doit comprendre pourquoi le changement est nécessaire et pourquoi c’est urgent.

La deuxième étape, c’est de former une équipe. En effet, construire une maison tout seul est difficile. Vous avez besoin d’amis pour vous aider et ensemble, vous pouvez accomplir plus de choses.

La troisième étape est d’avoir une vision claire de ce que vous voulez accomplir. En fait dans notre exemple, c’est dessiner un plan pour la maison. Ensuite, il est nécessaire de communiquer cette vision. Donc, imaginez que vous disiez à vos amis : « Notre maison sera la plus belle du quartier ! ».

Dans la quatrième étape, vous indiquez les processus. Vous devez expliquer à vos amis comment construire la maison. Ils doivent savoir comment ils peuvent aider.

La cinquième étape consiste à enlever les obstacles qui empêchent le changement. Cela peut être des règles, des habitudes ou des problèmes.

La sixième étape est de célébrer les petites victoires. Cela motive tout le monde à continuer. Ainsi, chaque fois que vous ajoutez une nouvelle pièce à la maison, c’est une petite victoire ! Vous pouvez ouvrir le champagne avec votre équipe.

La septième étape est de continuer à avancer. Construire une maison prend du temps. Mais si vous continuez à ajouter des pièces chaque jour, vous finirez par avoir une maison magnifique. Donc, persévérez et ne vous arrêtez pas, même si c’est difficile.

La dernière étape est d’ancrer les changements. Une fois que la maison terminée, vous voulez qu’elle reste là pour toujours. C’est pareil avec les changements dans la vie. Donc, assurez-vous que tout le monde continue à utiliser et entretenir la maison.

Voilà ! La Loi de KOTTER vous aide à construire des choses importantes, comme une maison ou même des grands projets dans la vie !

Loi de Fraisse — « Le temps est subjectif »

Notre perception du temps dépend de notre état physique ou émotionnel.

Ainsi, cela va dépendre de l’état d’énergie dans lequel on est et du côté plus ou moins intéressant du travail à réaliser.

Voici comment ça fonctionne :
Il y a des tâches plaisantes, neutres et déplaisantes :
La loi de Fraisse dit que notre perception du temps dépend de nos émotions. Quand vous vous amusez, le temps passe vite. Quand vous vous ennuyez ou que la tâche à effectuer vous incommode, le temps semble long.

Par exemple, dans votre agenda : Vous avez des tâches amusantes comme regarder vos emails par exemple, une action neutre comme préparer le repas et un travail déplaisant comme ranger tous vos vêtements.

Votre cerveau va inconsciemment vous orienter vers les tâches amusantes. Donc, vous allez commencer par consulter vos emails, puis dans vos emails, vous allez cliquer sur un lien vers un article qui vous intéresse… En fait, vous allez perdre votre temps et la tâche déplaisante (ranger vos vêtements) sera reportée au lendemain.

Comment tenir compte de cette Loi pour mieux organiser votre temps ?

Tout d’abord, commencez par les tâches déplaisantes. C’est un peu bizarre, mais ça marche ! Dans notre exemple, vous débutez par la tâche déplaisante qui est de ranger tous vos vêtements.

Comme ça vous soule, vous allez le faire le plus rapidement possible. Une fois que c’est fait, vous vous sentez bien et fier(e) ! Et, généralement, il vous reste toujours un peu de temps pour les autres tâches.

 

Loi de Swoboda Fliess Teltscher — « La prise en compte de votre biorythme »

On a tous notre propre rythme biologique. Ainsi certains auront plus de dynamisme en soirée et d’autres le matin. C’est ce qu’on appelle le cycle circadien.

Si votre horaire affecte votre rythme circadien (en vous contraignant par exemple à vous lever tôt), cela peut avoir des conséquences physiques et mentales négatives.
Si vous fonctionnez en télétravail, la bonne nouvelle, c’est que vous pouvez adapter vos horaires de travail à vos pics de productivité.

Cependant, cela nécessite des ajustements au fil du temps pour trouver le rythme qui vous convient le mieux.

 

Loi de Pareto — « 20 % de votre temps amènent 80 % de résultats »

La loi de Pareto est également connue sous le nom de règle des 80/20. C’est un concept puissant pour optimiser votre efficacité.

Dans la liste de vos tâches, 20 % de tâches auront un impact énorme sur vos résultats. Analysez votre liste et identifiez les actions clés qui vont contribuer à l’atteinte de vos objectifs.

Chaque semaine, planifiez au moins une tâche essentielle qui permettra la progression de votre projet principal. Chaque jour, prévoyez un travail important qui permettra d’atteindre cet objectif hebdomadaire.
C’est un des concepts du livre « The one thing » (une lecture que je vous conseille fortement).

Donc, planifiez en priorité ces tâches clés et concentrez-vous sur ces tâches qui ont un impact majeur sur vos objectifs.

Loi de Laborit — « Vous reportez ce qui est difficile »

Habituellement, nous nous tournons vers des tâches séduisantes, celles qui nous semblent aisées et familières.

Mais attention, c’est un piège !

Cette règle, lancée par l’éminent chirurgien et neurobiologiste français Henri Laborit, illustre une propension humaine célèbre : nous chassons les plaisirs instantanés et évitons ce qui est ardu.

Face à un dilemme complexe, le bon réflexe est de favoriser ce qui nous soule à court terme.

Donc, la loi de Laborit nous suggère de prendre en main les tâches difficiles dès l’aube pour alléger notre esprit d’une tension née de la crainte de l’inconnu.

Comment contrer cette inclinaison humaine qui nous incite à remettre à plus tard certaines tâches difficiles qui pourtant sont importantes ? J’ai rédigé un article complet pour maîtriser cette procrastination. Et, je vous invite à le consulter.

Ainsi, si vous réalisez d’abord les tâches difficiles et importantes, mais qui vous déplaisent, vous vous sentirez mieux pour le reste de la journée.

Ceci est illustré parfaitement dans le livre de Brian Tracy « Avalez le crapaud »

Le « crapaud », c’est une tâche difficile, mais aussi une des plus importantes pour l’avancement de votre projet. Comme elle est difficile et pas toujours plaisante, c’est celle que vous risquez le plus de remettre à plus tard.
Mon conseil : Commencez par « avaler le crapaud »

Car plus vous accomplissez un travail important qui vous rapproche de votre but, et plus, vous augmentez votre estime de vous-même et votre fierté personnelle.

Loi de Douglas — « Vous utilisez inconsciemment toute la place disponible »

Cette loi déclare que plus l’espace est grand, plus vous allez l’exploiter.

Votre bureau va petit à petit s’encombrer de divers dossiers. Jour après jour, votre boîte email va se remplir… Donc une perte de temps en recherche de documents.

Vous pouvez voir cette loi en action tout autour de vous. Lorsque vous vous installez dans un appartement, tout est impeccablement agencé et, au fil des semaines (ou des jours ?), divers objets viennent s’entasser un peu partout.

Et aussi, votre espace de travail informatique et vos boîtes email se remplissent petit à petit de dossiers divers dont la majorité de vous servira jamais.

Notez bien que si l’on regarde le bureau d’Einstein (image ci-dessous), il apparaît qu’un bureau en désordre n’est pas nécessairement nuisible à l’efficacité.

Bureau d'Albert Einstein

Loi de l’Ecclésiaste — « Il y a du temps pour tout ! »

D’après l’Ecclésiaste (aussi nommé Qohélet) : « Il y a temps pour tout, et chaque chose sous le ciel a son heure »

« Mieux vaut une poignée de bonheur calme que les deux mains pleines de labeurs et de vains soucis. »

Cette loi de sagesse est souvent en opposition avec toutes les lois citées ci-dessus. En effet, elle nous propose de nous poser la question du « POURQUOI »

Pourquoi vouloir gagner du temps ?

Il y a « un temps pour tout » : chaque phase de la vie a sa signification propre, proclame l’Ecclésiaste. Ce qui paraît redoutable et ardu à un instant donné, pourrait — avec du recul et une nouvelle perspective — nous aider à progresser ou avoir des retombées positives.

Ce texte nous offre une vision des individus et de la société, qui, bien que pessimiste, est néanmoins teintée d’ironie malicieuse. Il nous invite à profiter dans la joie du moment présent et à ne pas trop nous soucier du passé ni de l’avenir.

Ce texte que vous pouvez consulter ici nous explique que souvent, on utilise notre temps, pour construire des choses, pour avoir plus d’argent, pour satisfaire nos désirs… mais qu’en fait, tout cela n’est que vanité.
Cette loi met aussi en évidence l’impermanence des choses.

« Puis, m’étant mis à considérer les œuvres de mes mains et les travaux auxquels je m’étais livré, je reconnus que tout est vanité et pâture de vent, que rien n’est profit solide sous le soleil. »

« Tout est éphémère ! » comme le dit la chanson de mon ami Alain Aouat.

Donc, investissez votre temps dans ce qui vous intéresse vraiment et non pour plaire aux autres !

« Et même si je vis mon dernier jour sur la Terre, j’en profiterai autant que je pourrai, parce que j’aurai l’innocence d’un enfant, comme si je faisais tout pour la première fois. »

Paulo Coelho

Loi de l’attraction — « Votre foi influence votre vie »

« Il y a deux façons de concevoir sa vie. Une est de penser que les miracles n’existent pas et l’autre de penser que chaque chose est un miracle. »

La loi de l'attraction

La loi de l’attraction est une notion qui met en lumière le lien entre nos pensées et notre réalité. 

« Quand on veut quelque chose, tout l’univers conspire à nous permettre de réaliser notre rêve. »

Bien que la loi de l’attraction soit souvent associée à des domaines tels que la réussite personnelle, les relations et la santé, elle peut également être appliquée à la gestion du temps.

Cette loi nous explique que l’univers réagit à nos attentes. Et, nos attentes, désirs … sont communiquées à l’univers grace à nos pensées.

Ainsi, la force de nos pensées agit sur notre vie, aussi bien dans le sens positif que dans le négatif.

Il y a beaucoup de gens qui courent sans cesse et qui se plaignent constamment de n’avoir jamais assez de temps. En fait, suivant la loi de l’attraction, c’est leurs propres pensées qui engendrent ce problème. En conséquence, si vous entretenez des pensées axées sur le manque de temps, vous aurez toujours l’impression de manquer de temps, car l’univers vous apporte ce que vous pensez.

Donc, changez cela le plus rapidement possible. Affirmez catégoriquement : « Le temps est mon allié, j’ai tout le temps qu’il me faut ».

Par exemple, supposons que vous ayez un projet important à réaliser, comme la rédaction d’un rapport conséquent pour votre travail. Voici comment vous pourriez appliquer les principes de la loi de l’attraction pour gérer votre temps de manière plus efficace :

  • 1. Formulez vos intentions :
    Avant de commencer, prenez quelques instants pour clarifier vos intentions. Visualisez le résultat final : un rapport bien rédigé, structuré et pertinent.
    Dites-vous mentalement : « Je vais accomplir cette tâche avec facilité et dans les délais impartis ».

  • 2. Éliminez les pensées négatives :
    Si des pensées telles que « Je n’ai pas assez de temps » ou « C’est trop difficile » surgissent, remplacez-les par des affirmations positives.
    Par exemple, dites-vous : « J’ai tout le temps nécessaire pour terminer ce rapport ».

  • 3. Visualisez votre succès :
    Fermez les yeux et imaginez-vous en train de travailler sur le rapport. Visualisez-vous, dans un état concentré(e), efficace et satisfait(e) du résultat.
    Imaginez également la sensation de soulagement et de fierté lorsque vous aurez terminé.

  • 4. Agissez en conséquence :
    Établissez un plan réaliste pour la rédaction du rapport. Allouez du temps chaque jour pour avancer.
    Soyez discipliné(e) et respectez votre emploi du temps.

  • 5. Restez ouvert(e) aux opportunités :
    Soyez attentif aux signes et aux occasions qui se présentent. Peut-être qu’un collègue vous proposera une idée intéressante ou qu’une ressource utile apparaîtra.
    Soyez flexible et prêt(e) à ajuster votre plan si nécessaire.

  • 6. Célébrez vos progrès :
    À mesure que vous avancez dans la rédaction du rapport, reconnaissez vos efforts et vos accomplissements.
    Célébrez chaque étape franchie, même les plus petites.

  • 7. Répétez le processus :
    Appliquez ces principes à chaque tâche de gestion du temps. Plus vous le ferez, plus cela deviendra une habitude positive.

Rappelez-vous que la loi de l’attraction ne remplace pas la planification et l’action concrète, mais elle peut vous aider à rester concentré(e), positif et à attirer des résultats favorables dans votre gestion du temps.

Remarque : La loi de l’attraction demande d’être réaliste.

Pourquoi ?

Parce que s’il y a le moindre doute ça marche pas.

La loi de l’attraction est basée sur la foi profonde.
Donc, si vous dites : « Ce mois-ci, je vais écrire un livre Best-Sellers »

Vous n’y croyez pas vraiment n’est-ce pas ? Et donc, ça ne marche pas.

Pour que ça marche, remplacez cette affirmation par : « Cette semaine, je vais écrire un chapitre de mon livre…. Et, je suis sûr qu’à terme, mon livre sera un Best-Seller. »

Récapitulatif sur les lois de la gestion du temps

  • 1. Loi de Parkinson : le travail se dilate pour remplir le temps disponible. Fixez des limites de temps claires pour vos tâches afin de les achever plus rapidement.
  • 2. Loi de Carlson : Cette loi stipule qu’un travail continu donne de meilleurs résultats que le travail interrompu. En effet, chaque fois que vous êtes interrompu dans une tâche, vous perdez du temps et de l’énergie à retrouver votre concentration.
  • 3. Loi de HOFSTADTER : Cela prend toujours plus longtemps que vous ne le pensez, même lorsque vous prenez en compte la loi de HOFSTADTER. C’est une réflexion amusante et poignante sur la tendance universelle à sous-estimer le temps nécessaire pour accomplir une tâche.
  • 4. Loi de Taylor : Elle affirme qu’il y a une manière optimale et efficiente, d’accomplir chaque tâche. Le travail doit donc être analysé, standardisé et rationalisé pour maximiser la productivité.
  • 5. Loi de Murphy : Tout ce qui peut mal tourner va mal tourner. Soyez préparé aux imprévus et planifiez du temps supplémentaire pour faire face à ces situations.
  • 6. Loi d’Illich : Après un certain point, la productivité diminue. Apprenez à reconnaître vos limites et à éviter de trop vous épuiser.
  • 7. Loi de KOTTER : Cette loi, théorisée par le professeur de Harvard, John KOTTER, est liée au leadership et à la gestion du changement. Elle présente huit étapes pour conduire efficacement le changement dans une organisation, en commençant par créer un sentiment d’urgence et en finissant par ancrer le changement dans la culture de l’entreprise.
  • 8. Loi de Fraisse : La loi du psychologue français Paul Fraisse concerne notre perception subjective du temps. Elle explique que la durée perçue d’un événement peut varier en fonction de facteurs tels que notre niveau d’attention, nos émotions, ou notre occupation. Selon Fraisse, ce sentiment subjectif du temps influence grandement notre gestion du temps.
  • 9. Loi de Swoboda Fliess Teltscher : Cette loi concerne les cycles biologiques humains. Elle affirme que notre productivité et notre énergie fluctuent en cycles réguliers tout au long de la journée. En comprendre le fonctionnement peut aider à optimiser la répartition des tâches pour maximiser notre performance.
  • 10. Loi de Pareto (ou principe des 80/20) : 80 % des résultats proviennent de 20 % des efforts. Identifiez et concentrez-vous sur les tâches les plus importantes et les plus productives pour maximiser votre efficacité.
  • 11. Loi de Laborit : Elle stipule que nous avons tendance à prioriser les tâches qui apportent une satisfaction immédiate et à éviter celles qui engendrent du stress ou du malaise. Cette observation remet en question les méthodes traditionnelles de gestion du temps et souligne l’importance de comprendre nos motivations profondes pour améliorer notre productivité.
  • 12. Loi de Douglas : Cette loi constate que plus un espace est grand, plus nous le remplissons. Qu’il s’agisse de notre espace de travail physique ou numérique, de dossiers ou d’emails, l’encombrement augmente avec le temps. Non contrôlé, cela peut entrainer une perte de temps significative en recherche de documents.
  • 13. Loi de l’Ecclésiaste : Cette loi, provenant du livre biblique éponyme, affirme « Tout a son temps ». L’idée est que chaque action, tâche ou événement a le moment idéal pour se produire. Ce texte met aussi en évidence l’impermanence des choses. Il nous indique également que souvent, ce que nous croyons important ne l’est pas réellement.
  • 14. Loi de l’attraction : Elle stipule que nos pensées, positives ou négatives, attirent des expériences similaires dans notre vie. Elle soutient l’idée que nous avons le pouvoir d’influencer nos résultats simplement par la puissance de nos pensées et intentions.

Conclusion

Vous êtes arrivé jusque là ?

Alors, félicitations pour avoir découvert ces précieuses lois qui façonnent notre rapport au temps. Elles transforment cette ressource incontrôlable en un allié puissant.

Rappelez-vous que la mise en pratique des lois de la gestion du temps ne requiert pas un succès du premier coup. Vous remarquerez des jours où tout coulera de source et d’autres où l’équilibre sera plus difficile à atteindre. Ne vous découragez pas, c’est parfaitement normal.

Et n’oubliez pas, la clé dans l’apprentissage de ces lois n’est pas la perfection, mais la progression. Souvenez-vous qu’il n’y a pas de petite amélioration. Chaque pas que vous faites vers une meilleure gestion du temps est une victoire en soi.

Le temps est l’un des actifs les plus précieux que nous possédons. Apprenons à le respecter, à l’apprécier et surtout à en faire bon usage. En appliquant les principes que nous avons explorés, nous pouvons tous vivre des journées plus productives, plus équilibrées et ultimement plus satisfaisantes.

Alors maintenant (si vous avez tout lu et compris dans ce qui précède)…

« Ne dites pas que vous n’avez pas le temps. Vous avez exactement le même nombre d’heures par jour qu’ont eu Pasteur, Michel-Ange, de Vinci ou Albert Einstein… »

Accédez gratuitement
au livre
« Les sept fondamentaux pour la réussite du freelance »

Les 7 fondamentaux des Freelances qui réussissent.

Un plan d’action complet et concret !

Un plan d’action complet et concret à appliquer dès aujourd’hui pour faire décoller votre activité… C’est si évident et tellement différent de ce que vous voyez partout… que vous n’en reviendrez pas.

Bravo, vous êtes arrivé à la fin de cet article.
Vous avez apprécié cet article ?

Si c’est le cas, je vous demande un minuscule service qui ne vous prendra que quelques secondes. Vous m’aiderez en le partageant sur votre réseau préféré avec un des boutons ci-dessous.

Un grand Merci d’avance.

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest
WhatsApp

À votre réussite …

Jean-Paul RIVES

Sur le même sujet, autres ressources intéressantes :

Les 10 habitudes des entrepreneurs qui réussissent.
Si vous voulez en savoir plus sur la loi de l’attraction : Le livre …
Vidéo : Les principes fondamentaux de la gestion du temps (Brian Tracy)

Organisation au travail et efficacité des freelances.
Auteur :
Jean-Paul RIVES

Passionné d’organisation, j’ai dirigé de nombreux projets pour des PME et je me suis lancé il y a plus de 16 ans maintenant en tant que travailleur indépendant.
J’ai créé ce blog pour aider les freelances, travailleurs indépendants, formateurs, auto-entrepreneurs et infopreneurs à vivre sereinement de leur propre activité.

 

 

Cet article a été publié en premier sur le site : azl.mysoftcompagnon.fr

Ce contenu n’est pas libre de droits et bénéficie de la protection française et internationale régissant les droits d’auteurs.

Remarque : Vous pouvez évidemment partager ou insérer un lien vers cet article.

Vous êtes également autorisés à mentionner dans un de vos contenus des extraits de ce texte à la seule condition de marquer le contenu entre guillemets et d’indiquer les mentions suivantes :

Auteur : Jean-Paul RIVES site : https://azl.mysoftcompagnon.fr/

Quelle a été l’utilité de cet article ?

Cliquez sur les étoiles pour noter

note moyenne 4.7 / 5. Votes enregistrés 17

Pas de votes jusqu’à présent! Soyez le premier à noter cet article.

Comme vous avez trouvé cet article...

Dites-nous comment nous pouvons améliorer cet article?

Télécharger gratuitement mon nouveau Guide :

Les 7 piliers essentiels
pour la réussite de votre projet !

Les 7 fondamentaux des Freelances qui réussissent.