Last Updated on 23/02/2024 by Jean-Paul RIVES

Quelles sont les habitudes des grands entrepreneurs qui arrivent à réaliser leurs rêves ?

Dans le monde de l’entrepreneuriat, certains noms résonnent comme des références incontournables. Bill Gates, Steve Jobs, Elon Musk, Richard Branson, Jeff Bezos, Mark Zuckerberg, Walt Disney et Thomas Edison font partie de la liste exclusive des grands entrepreneurs qui ont révolutionné leurs industries et ont laissé une empreinte indélébile dans l’histoire. Mais quelles sont les habitudes de ces personnes qui réussissent tout ce qu’ils entreprennent et quels sont les traits communs qui ont contribué à leur succès ?

Des choix simples, mais puissants, se cachent derrière ces trajectoires de réussite. Vous serez surpris de voir comment certaines habitudes peuvent faire une grande différence.
Oubliez les clichés des gourous en costume trois-pièces, car ici, nous détaillons les stratégies des Winners du quotidien, de ceux qui jonglent avec leurs responsabilités tout en gardant le sourire.

Les habitudes des grands entrepreneurs qu’ils ont cultivées et perfectionnées au fil du temps sont comme des piliers solides qui les soutiennent dans leur ascension vers les sommets les plus élevés.

Vous découvrirez les rituels qui les animent, les secrets de leur productivité inébranlable, et les tactiques qui leur permettent de surmonter les obstacles avec une facilité déconcertante.
Mais attention, ces pratiques ne sont pas de simples recettes magiques. Ce sont des principes intemporels, des clés qui ouvrent les portes du succès. Elles demandent de la discipline, de la persévérance et de la détermination, mais elles sont à la portée de tous ceux qui aspirent à atteindre des sommets.

Alors, asseyez-vous confortablement et laissez-vous guider dans ce voyage passionnant à travers les habitudes des gens qui réussissent. Que vous cherchiez à développer votre carrière, à améliorer votre bien-être ou à réaliser vos rêves les plus fous, cet article vous offrira un éclairage précieux sur les chemins empruntés par ceux qui ont réussi.

 

habitudes des gens qui réussissent
Les habitudes des gens qui réussissent : Discussion entre Bill Gates et Steve Jobs

Habitude 1 – Santé : Prenez soin de votre bien-être physique et mental.

Être un entrepreneur prospère, ce n’est pas seulement avoir le cerveau en ébullition et travailler comme un acharné. Ça nécessite également d’adopter des habitudes positives en matière de sport, de bien-être et de développement mental. Donc, chaussez vos baskets, préparez vos smoothies verts et préparez-vous à transformer votre corps et votre esprit en une machine de guerre !

Faire du sport régulièrement.

Richard Branson est un grand sportif. Il commence souvent ses journées par une partie de tennis et il pratique le jogging et le vélo.
Jack Dorsey (le fondateur de Twitter) débute toujours sa journée par un footing.
Bill Gates pratique tous les matins sur un tapis de course.

Les entrepreneurs qui intègrent une activité sportive dans leur routine quotidienne sont généralement plus énergiques, plus résilients et plus créatifs.
Le sport permet de réduire le stress, d’améliorer la concentration et de favoriser la prise de décision. Il a été prouvé que les personnes actives ont une meilleure résistance au stress et une capacité d’adaptation plus élevée.

Un élément primordial concernant les habitudes des gens qui réussissent tout ce qu’ils entreprennent, c’est le sport. Dans mes recherches, j’ai réalisé que la plupart des grands entrepreneurs qui ont réussi dans leur domaine pratiquent au moins une activité physique.

En effet, la réussite ne vient pas seulement du travail acharné. Prenez soin de vous ! Faites de l’exercice régulièrement, dormez suffisamment et mangez équilibré.

Prenez des pauses pour vous ressourcer et méditez pour apaiser votre esprit. Un esprit sain dans un corps sain est le secret ultime pour maintenir une performance de haut niveau.

Privilégier un bon sommeil.

Hé, vous savez quoi ? Jeff Bezos, le fondateur d’Amazon, il est un adepte du dodo précoce. Ouais, il tient à préserver ses huit heures de sommeil par nuit, comme un vrai pro de la sieste.

«J’ai besoin de huit heures de sommeil, je pense, mieux, j’ai plus d’énergie et mon humeur est meilleure.»

Faut dire que ça aide à garder l’énergie et la bonne humeur au top niveau.
Et le truc cool, c’est que Jeff commence ses journées par un p’tit déj en famille. Café, croissants, et bien sûr, lecture du journal. Rien de mieux pour bien démarrer la journée, hein ? Bon, perso, le p’tit déj en famille, c’est plutôt un bol de céréales avalé en vitesse, mais bon, chacun son style.
Mais sérieux, le coup du journal, ça donne un air classe, je trouve. J’imagine Jeff, en pyjama avec une tasse de café, en train de se marrer devant les dernières nouvelles. Peut-être qu’il croise les doigts pour qu’il n’y ait pas encore une histoire de scandale financier à la une. Mais bon, avec un empire comme Amazon, il doit avoir des titres de presse à la pelle, alors il peut choisir celui qui lui mettra la pêche pour la journée.

Sans la santé, plus rien n’est possible donc cela devrait constituer votre première préoccupation.

Votre santé devrait constituer votre principale priorité, et maintenant que vous êtes physiquement et mentalement en pleine forme, nous pouvons commencer à nous concentrer sur une autre habitude essentielle pour le succès de votre activité.

Habitude 2 – l’apprentissage : Acquérir des compétences en continu.

« Les analphabètes du XXIe siècle ne seront pas ceux qui ne savent ni lire ni écrire. Ce seront ceux qui ne savent pas apprendre, désapprendre et réapprendre. »

La lecture permet d’accroître ses connaissances et d’apprendre des expériences des autres.
Un jour, un journaliste demande à Elon Musk comment il a fait pour construire des fusées. Et tu sais ce qu’il lui répond, le Musk ? « Bah, j’ai appris en lisant des bouquins. »
Ouais, comme ça, tranquille.

Bon, OK, il n’a pas juste lu quelques pages et hop, il a construit une fusée dans son jardin. Non, il n’est pas comme nous, le Elon. Il a quand même eu la bonne idée de s’entourer d’une équipe d’experts en aéronautique spatiale chez SpaceX.
Mais quand même, ça montre à quel point Elon Musk est conscient du pouvoir des livres. D’ailleurs, dans les années 80, il a réussi à développer son premier jeu vidéo grâce à un livre sur la programmation en BASIC. Ouais, le gars a lu un bouquin et il s’est mis à coder comme un pro.

Pas mal, hein ?

En tout cas, ça montre que les livres peuvent vraiment changer la donne.
Quand j’y pense, je devrais peut-être feuilleter un bouquin sur la construction de fusées, ça pourrait être utile un jour.

Bill Gates explique également qu’il lit au moins 50 livres par an.
Un autre milliardaire Warren Buffet affirme qu’il lit environ 300 pages par jour.

Mark Zuckerberg, le gars de Facebook, il a une façon bien à lui de continuer à apprendre. Chaque année, il se met au défi de faire des trucs de ouf.
Genre, il a décidé d’apprendre le mandarin. Ouais, rien que ça. Parce que bon, pourquoi pas ? Apprendre une nouvelle langue, c’est sympa pour épater les potes à l’apéro.
Puis, il s’est dit aussi : « Allez, je vais me lire 25 bouquins en un an. Histoire de devenir le prochain Einstein du quartier. »
Ah, j’allais oublier, il s’est dit : « Eh, pourquoi pas fabriquer une intelligence artificielle à la maison ? Comme ça, je peux lui donner des ordres pour aller chercher les pizzas quand j’ai la flemme. » Pas mal, hein ? Vous imaginez, avoir son propre robot majordome ?

Bon, revenons aux choses sérieuses, et souvenez-vous que les gens qui réussissent ont soif de connaissances. Ils ne cessent jamais d’apprendre et de se former. Donc, investissez du temps et de l’argent dans votre développement professionnel. Lisez, suivez des formations, assistez à des conférences. Ainsi, vous serez toujours à la pointe de votre domaine et cela se reflétera dans la qualité de votre travail.

Cependant, vous pouvez lire des tonnes de livres, mais sans l’habitude qui suit, sans mettre ces connaissances en action, cela servira à quedalle !

Habitude 3 – Travail, discipline et la persévérance !

Travail et discipline.

« Les gens qui réussissent ont l’habitude de faire ce que les gens qui échouent n’aiment pas faire. »

Vous savez, il y a des personnes qu’on considère comme de véritables génies dans leur domaine, mais parfois, ils ne sont pas vraiment ravis quand on leur dit ça. Je me souviens d’une fois, quand j’étais adolescent, j’ai voulu complimenter un jeune guitariste incroyable après un concours. J’ai pensé que ça serait sympa de lui dire « Vous êtes vraiment doué ! ». Mais là, surprise, il a réagi d’une manière inattendue. Il avait l’air un peu agacé et il m’a dit : « Tout le monde me dit ça, mais ce n’est pas un don, vous savez… Je travaille énormément ! »

Et oui, il semblerait que le talent ne soit pas simplement une question de chance. Ces génies-là se donnent à fond dans leur travail. Ils travaillent dur, ils mettent tout leur cœur, et ils y consacrent beaucoup de temps et d’efforts.
Alors quand on les félicite en leur disant qu’ils sont doués, ça leur rappelle tout le temps et l’énergie qu’ils ont investie pour en arriver là.
Donc, la prochaine fois que vous rencontrez quelqu’un de très talentueux qui a réussi dans son domaine, n’oubliez pas d’imaginer tout le boulot qu’il a accompli. Parce que le talent, c’est beau, mais c’est le travail acharné qui fait vraiment la différence.

On a souvent demandé à Richard Branson quel était son secret pour transformer tout ce qu’il touche en or. Il répond toujours la même chose : « Il n’y a pas de règles dans le business, je travaille dur et je crois en moi ».

Jeff Bezos expliquait aussi qu’il a dû travailler énormément pour le lancement d’Amazon.
Et quand un journaliste lui a demandé un de ses meilleurs conseils pour réussir, il a dit :
« Travaille dur, amuse-toi, écris l’histoire. »

La Persévérance.

La persévérance des gens qui réussissent

« Je suis convaincu que la moitié de ce qui différencie les entrepreneurs à succès de ceux qui échouent est la persévérance. »

Thomas Edison, l’inventeur prolifique, est connu pour sa célèbre citation : « Je n’ai pas échoué. J’ai simplement trouvé 10 000 solutions qui ne fonctionnaient pas. » Sa persévérance inébranlable et sa détermination à poursuivre malgré les échecs ont été les piliers de son succès.
Il nous montre par son expérience que l’échec n’est pas une fin en soi, l’échec est un apprentissage.

Il eut assez de confiance en lui et de ténacité pour bâtir General Electric, l’un des plus importants empires industriels et commerciaux du monde. Prenez exemple sur lui, et n’ayez pas peur de l’échec. Voyez-le comme une opportunité d’enseignement et un pas vers votre succès futur.

Quand il a voulu mettre en place Disneyland, Walt Disney pour financer son projet a demandé à 301 banques qui ont dit NON à son projet d’entreprise.
La 302e a dit OUI.

Et vous, si vous avez déjà fait des demandes de financement avec des refus, combien de banques avez-vous consultées ?

Mais, même si vous avez la santé, la connaissance, l’intelligence d’Einstein et la détermination d’un bulldozer, il sera extrêmement difficile de faire décoller votre entreprise si vous ne respectez pas le conseil suivant. Alors, ouvrez grand vos oreilles, car voici la pratique qui pourra vous propulser vers des sommets stratosphériques :

Habitude 4 : Garder toujours en tête votre vision à long terme.

La vision des gens qui réussissent

« Toute personne qui réussit avait un rêve et l’a poursuivi jusqu’au bout. »

Warren BUFFET était tellement sûr de sa propre valeur qu’il annonça à l’un de ses amis qu’il deviendrait millionnaire à la trentaine ou se jetterait du haut d’une tour.
En 2008, il devint l’homme le plus fortuné du monde avec 65 milliards de dollars. Confirmant cette haute estime qu’il avait de lui-même malgré ses erreurs, obstacles, problèmes et échecs, il a dit un jour : « J’ai toujours su que j’allais être riche, je n’en ai jamais douté une seule minute ».

Steve Jobs, le co-fondateur d’Apple, était vraiment un visionnaire. Il était tellement futé qu’il pouvait voir le futur avec des lunettes de soleil même la nuit. Avant même que certains produits Apple n’existent, il avait déjà créé une carte postale mentale du « foyer numérique » tel que nous le connaissons aujourd’hui.

Il était réputé pour son enthousiasme profond pour la technologie et son sens aigu de la prévoyance. Il avait confiance en ses plans et avait l’ambition de les réaliser, quels que soient les obstacles auxquels il était confronté. Imprégnez-vous de sa détermination vigoureuse à produire quelque chose de remarquable et laissez votre ardeur être votre phare pour votre projet entrepreneurial.

Ainsi, pour garder toujours en tête votre but final, en début de chaque mois, n’oubliez pas de revisiter, visualiser et clarifier votre vision. Car plus votre vision sera cohérente et détaillée, plus votre cerveau l’acceptera. Et, en conséquence, des événements conformes à votre souhait se produiront dans votre vie.

« Clarity is power : Plus vous resterez clair sur ce que vous voulez exactement, plus votre cerveau saura comment l’obtenir. »
Anthony Robbins

Et, maintenant, mes amis freelances, préparez-vous à découvrir l’arme secrète qui fera grimper votre entreprise au sommet de l’Olympe des affaires !

Habitude 5 – Efficacité : Prendre le temps d’analyser et de réfléchir.

« La chose la plus difficile est de n’attribuer aucune importance aux choses qui n’ont aucune importance. »

Souvent, le nez dans la choucroute, beaucoup de freelances agissent et réfléchissent à court terme, car ils pensent avant tout à faire rentrer de l’argent rapidement.

Même si c’est une mauvaise stratégie, j’avoue que cela se comprend. En effet, il faut bien remplir la tirelire pour payer le loyer, les charges et réparer ce putain de chauffage qui choisit toujours les jours les plus froids pour décider de se mettre en grève (comme ces enfoirés de Cgtistes SNCF qui choisissent les départs en vacances).

Mais revenons à nos moutons et voyons pourquoi prendre le temps de bien réfléchir peut faire toute la différence dans votre vie. Pour illustrer cela, je vais vous conter une petite histoire écrite par Robert KiYOSAKI dans un de ses bouquins.

Robert KIYOSAKI est un auteur à succès et est connu essentiellement pour son livre « Père riche, père pauvre ». C’est également un grand chef d’entreprise qui a réussi dans l’immobilier.
Dans un de ses livres, il nous raconte l’histoire d’un petit village qui était privé d’eau excepté quand il pleuvait.

Deux personnes ont proposé leurs services et le village a accepté les deux contrats.

« Édouard le premier entrepreneur s’est mis aussitôt au travail, il a acheté deux seaux en acier et a entrepris de faire des aller-retour sur le sentier qui menait au lac. Il a commencé immédiatement à gagner de l’argent, car il travaillait de l’aube au crépuscule en rapportant de l’eau du lac dans ses deux seaux. Il déversait le contenu de ces derniers dans un grand réservoir en béton que le village avait fait construire. »

« Bernard le deuxième entrepreneur a disparu pendant un certain temps. »

« Bernard avait rédigé un plan d’affaires, créé une entreprise, trouvé quatre investisseurs, embauché un président pour superviser le tout, et il était revenu six mois plus tard avec une équipe d’ouvriers. Dans l’année qui a suivi, son équipe a construit un pipeline en acier inoxydable à volume élevé, reliant le village au lac. »

« Bernard a déclaré que ses prix seraient de 75 % moins élevés que ceux d’Édouard pour une eau de qualité supérieure et une source d’approvisionnement plus fiable. Les villageois ont applaudi et se sont précipités immédiatement vers le robinet de Bernard. »

« Bernard s’est rendu compte que si le village avait besoin d’eau, il devait en être de même pour d’autres villages. Il a remanié son plan d’affaires et a entrepris de vendre son système d’approvisionnement rapide, économique, salubre et performant à travers le monde. Il ne gagnait qu’un sou par seau, mais il livrait des milliards de seaux d’eau par jour, et tout cet argent s’engouffrait dans son compte bancaire. »

Quand il a une décision importante à prendre sur une affaire, Robert KIYOSAKI repense à cette histoire et se pose les questions suivantes :
« Suis-je en train de construire un pipeline ou de transporter des seaux ? »
« Suis-je en train de travailler dur ou de travailler intelligemment ? »

Mais bien plus fort au niveau des sensations, il vous faudra utiliser…

Habitude 6 – Oser : N’ayez pas peur de prendre des risques (raisonnables).

Richard BRANSON un exemple d'estime de soi.
Richard BRANSON : L’optimisme et le goût du risque.

« Le plus grand risque est de ne prendre aucun risque... Dans un monde qui évolue très rapidement, la seule stratégie qui échoue est de ne pas prendre de risques. »

Mark Zuckerberg, l’homme aux multiples boutons sur sa chemise, pense que la vie est comme un jeu de Monopoly où vous devez oser et avoir l’habitude de prendre des risques pour atteindre le jackpot. Eh oui, selon lui, si vous préférez jouer la sécurité, vous risquez de finir en train de bâiller d’ennui devant votre écran de télévision en mangeant des chips, sans jamais voir vos rêves se concrétiser.

Donc, faites comme Mark, enlevez votre cape de prudence et enfilez celle du courage. Prenez des risques, jouez votre carte maîtresse et peut-être que vous récolterez les fruits de vos folles aspirations.

Une des habitudes de la réussite Richard Branson est son grand optimisme et son gout du risque.
En effet, il se lance dans des activités dans lesquelles il n’a aucune expérience d’entrepreneur.
Quand il crée sa première entreprise de presse « Student », il n’est qu’un lycéen moyen et il ne se présentera pas pour passer le bac.
Pour lui, le manque d’expérience est en fait un avantage pour se lancer dans un nouveau domaine.

« L’histoire de Virgin démontre qu’un manque d’expérience n’est pas nécessairement un handicap et peut être un atout. Notre inexpérience nous a toujours conduits à nous demander comment faire les choses différemment plutôt que de ne pas les faire. »
Richard Branson

Après tout, la vie n’est-elle pas plus amusante quand on lâche prise et qu’on laisse nos rêves nous emporter vers des horizons inexplorés ?

Quand on analyse les habitudes des gens qui réussissent tout ce qu’ils entreprennent, on pense aussi à Jeff Bezos le créateur d’Amazon.

En 1994, Jeff Bezos était déjà riche comme Crésus et avait une belle situation dans le monde de la finance à Wall Street. Bon nombre de personnes auraient été satisfaites de ça. Mais pas Jeff Bezos, ce mec n’est pas comme les autres !

À l’époque, à l’âge de trente balais, Jeff commençait à être obsédé par une idée qui lui trottait dans la tête depuis un moment. Il avait appris que l’utilisation d’Internet augmentait de 2 300 % par an. Ouais, vous avez bien entendu, 2 300 % ! Il n’avait jamais vu ça de sa vie, ça poussait à la créativité, vous voyez ? D’où l’idée de créer une librairie en ligne avec des millions de bouquins.

Bon, évidemment, il y a plein d’amis qui lui ont dit de ne pas se lancer là-dedans. Après tout, il était bien pépère avec son pognon. Mais Jeff s’est dit qu’il pourrait regretter plus tard de ne pas avoir participé à l’aventure Internet. Alors il a monté Amazon.com, avec le rêve de construire la plus grande librairie du monde.

Au début, quand il a lancé sa boîte, Jeff bosse avec ses employés dans son garage. Genre, le mec fait tout lui-même. Il met toutes ses économies dans Amazon, et même ses parents y mettent du leur en investissant près de 245 573 dollars pour soutenir le projet de leur fils. Amazon voit le jour en juillet 1995, et après ça, ça s’arrête plus. L’entreprise grandit à une vitesse de malade.

Franchement, respect à Jeff Bezos. Il a osé prendre des risques et croire en son idée folle et il a réussi à changer la donne dans le monde du commerce en ligne.

Quand on veut changer de métier, se lancer dans autre chose, changer de vie, on a tous des peurs l’objectif dans ce cas là est d’aller au delà de ses peurs.

Là, c’était l’échauffement. Maintenant, passons aux choses sérieuses.

Les 7 fondamentaux des Freelances sui réussissent.

Les stratégies données ici à 100 % — qui vous permettront de  prospérer sans vous acharner à bosser comme un dingue.

Habitude 7 – Le Minimalisme : Savoir limiter ses choix.

« Les gens pensent que la concentration signifie “ dire oui ” à des questions importantes. Mais ce n’est pas ça. La concentration, c’est de dire “ non ” aux centaines de bonnes idées qui existent. Vous devez choisir avec soin. Je suis aussi fier des choses que nous n’avons pas faites que de celles que nous avons faites. »

Savoir jeter et supprimer le superflu.

« Je n’ai pas l’impression de faire mon travail si je dépense mon énergie dans des choses futiles. »
Mark Zuckerberg

Hé, dans les habitudes des gens qui réussissent intéressons-nous également à ce grand monsieur qui est à l’origine du succès d’une des plus grandes sociétés au monde. Vous connaissez surement Steve Jobs, ce patron qui connaissait ce qui était vraiment essentiel ?

Quand il est revenu en force chez Apple, il n’a pas rigolé. Il a balayé d’un revers de main 70 % des modèles de Macintosh existants. Il a dit : « Dégagez, vous autres ! On repart de zéro ! » Et vous savez quoi ? Ça a marché comme un charme.

Cette méthode radicale, ça vous nettoie les idées. Vous vous débarrassez de tout le superflu et vous vous concentrez sur l’essentiel. Comme si vous faisiez un grand ménage de printemps, mais dans votre vie quotidienne et professionnelle. C’est comme si vous jetiez tous les trucs inutiles qui traînent dans votre garage et que vous gardiez seulement les outils qui vous servent vraiment.

Franchement, c’est ce qu’il faut faire. Simplifiez tout. Éliminez les distractions, virez le bazar et focalisez-vous sur ce qui compte vraiment. C’est comme repartir de zéro. Vous vous reconstruisez, vous prenez une nouvelle feuille blanche et vous commencez à dessiner votre vie de rêve.

Dans un monde qui court à la vitesse de l’éclair, on a souvent tendance à se mettre en mode réactif et à privilégier les urgences.
Imaginez-vous en train de jongler avec des boules enflammées tout en résolvant des énigmes dignes d’un Sherlock Holmes. C’est à ça que ressemble parfois notre quotidien frénétique. Mais avant que nous nous transformions tous en artistes de cirque, prenons un moment pour nous poser et réfléchir.

Alors, la prochaine fois que vous sentirez l’envie de vous jeter sur la première tâche qui clignote en rouge vif, demandez-vous : « Est-ce que cela a le pouvoir de changer le cours de l’histoire, ou est-ce que c’est juste une nouvelle demande ou notification ? »

N’ayez pas peur de prendre un peu de recul, et laissez les urgences faire la queue, donnez-leur un ticket numéroté et occupez-vous d’abord des missions vitales et des tâches importantes qui feront vraiment la différence pour le succès de votre entreprise.

Minimiser ses choix et savoir dire non.

« Minimiser ses choix pour se consacrer a l’idée la plus importante. »
Mark Zuckerberg

La vie d’un freelance est remplie de tentations et de demandes qui peuvent vous éloigner de vos objectifs. Soyez sélectif et apprenez à dire « non » avec grâce. Vous ne pouvez pas tout faire et c’est OK. 

Concentrez-vous sur ce qui compte vraiment pour vous et déléguez, jetez ou refusez le reste. Cela vous permettra de garder le cap et de dire « oui » à vos propres projets essentiels.

On continue avec les techniques un peu psys ?

Habitude 8 – Responsabilité.

Être Proactif.

Tous les grands entrepreneurs prennent l’initiative et choisissent de devenir les maîtres de leur destin !

Vous en avez marre d’attendre que les choses s’arrangent toutes seules ? De compter sur les autres pour vous sauver ? Alors, il est temps de passer à l’action, de devenir proactif et de prendre les devants !

Les personnes qui réussissent ont l’habitude d’anticiper, elles cherchent des solutions et ne se lamentent pas sur leurs problèmes.

Et devinez quoi ? Votre langage est un super indicateur de votre proactivité ! Si vous utilisez un langage réactif, vous vous dédouanez de toute responsabilité. Tout est la faute des autres, du climat, des conditions. C’est centré sur le problème et le passé.

En revanche, un langage proactif vous permet de prendre en compte les différentes approches et alternatives. Il favorise le dialogue, les compromis et met les émotions au service de vos valeurs. Ce langage est donc centré sur la solution et le futur.

Alors, arrêtez d’être un juge, devenez une lumière ! Ne soyez pas un critique, mais un exemple !

Faites partie de la solution, pas du problème.

Savoir adopter rapidement les bonnes décisions.

Laissez-moi vous dévoiler un des secrets des gens qui réussissent tout ce qu’ils entreprennent la prise de décision les amis !

Mais attention, je ne parle pas seulement de choisir entre un whisky de luxe et un mojito rafraîchissant (quoique, c’est important aussi). Non, je parle des décisions vitales, celles qui pourraient vous propulser vers le sommet. Et pour ça, rien de tel que d’adopter l’habitude légendaire de Steve Jobs.

Alors, enfilez vos jeans noirs et vos lunettes rondes, car vous êtes sur le point de prendre des décisions avec autant de style qu’un génie de la technologie !

Quand il était confronté à un dilemme délicat ou à une situation nécessitant des décisions majeures, Steve Jobs avait une routine bien à lui. Au lieu de rester planté derrière son bureau à se gratter la tête jusqu’à la calvitie, il préférait sortir prendre l’air. Oui, oui, vous avez bien entendu, il sortait pour faire une promenade.

Mais bon, il semblerait que cela fonctionnait pour lui. Se promener lui permettait de prendre du recul, de se vider l’esprit et d’avoir des idées plus claires sur la meilleure façon de régler ses problèmes. Pendant que le commun des mortels se résolvait à fixer un écran d’ordinateur en espérant une révélation divine, Steve Jobs déambulait dans les rues, à la recherche de l’inspiration comme s’il chassait des Pokémon.

Alors, la prochaine fois que vous serez coincé devant une difficulté insoluble, n’oubliez pas la méthode Jobsienne : sortez faire une petite balade.

Habitude 9 – Identité et persuasion : Faites « comme si »

Si tu veux réussir, commence par te considérer comme une réussite.

« C’est ce que je dis tout le temps : si l’on feint de savoir ce que l’on fait, les gens vous suivent ! »

Ah, Steve Jobs et son talent pour convaincre les gens en faisant semblant de savoir ce qu’il faisait. Comme si c’était aussi simple que de faire semblant d’être un magicien pour faire apparaître un lapin dans un chapeau. 

Apparemment, agir avec une confiance absolue en montrant que vous savez (même si vous ne savez pas) incite les autres à vous suivre.

Alors, mes amis freelances, écoutez bien. La clé du succès selon Steve Jobs, c’est d’adopter l’attitude d’un superhéros. Redéssinez votre identité, faites « comme si vous saviez » et cela incitera les gens à vous suivre.

C’est presque trop facile, non ? Mais bon, si ça a marché pour Steve Jobs, pourquoi pas pour vous ? Allez, mettez votre plus belle cape d’illusionniste et faites apparaître votre avenir brillant devant les yeux ébahis du public.

Prenez cette habitude de ce grand entrepreneur :
Vous n’êtes pas riche ? Faites « comme si » vous l’étiez.
Vous êtes timide et vous n’osez vous exprimer ? Faites « comme si » vous étiez un merveilleux orateur.

Habitude 10 – Concentration : être à ce que l’on fait et uniquement à ce que l’on fait.

Vous connaissez Jeff Bezos, le mec qui a fondé Amazon, il sait comment rester concentré. Ainsi, quand il est en train de lire un mail, il est juste en train de lire ce foutu mail, point barre. Pas de multitâche, pas de divagation, juste lui et son mail.

Et vous savez quoi ? Il applique toujours le même état d’esprit. Il réussit à décrocher complètement, même avec toutes les piles de dossiers qui l’attendent. Il est au maximum concentré dans l’action présente. Mais bon, Jeff Bezos, il est sur une autre planète, c’est clair. Quand il est là, il est là à fond. Quand il est ailleurs, il est ailleurs à fond. Peut-être qu’il a un bouton secret pour activer le mode « déconnexion totale » dans son cerveau. Faudrait que je lui demande, tiens.

En tout cas, ça force le respect, ce talent de décrocher et de vivre le moment présent. Aussi, essayez de vous en inspirer. Perso, peut-être que je devrais me mettre un panneau « Attention, en mode déconnexion » sur le front, histoire que les gens comprennent quand je suis dans ma bulle.

Maintenant dans « les habitudes des gens qui réussissent » nous allons aborder celle qui pour moi me semble la plus essentielle, car elle permet d’avoir la force de mettre en place les autres habitudes.

Habitude 11 – La passion.

La passion, c'est le combustible principal des gens qui réussissent.

« Quand vos désirs sont assez forts, vous semblerez posséder des pouvoirs surhumains pour réaliser n’importe quoi. »

Steve Jobs était connu pour sa passion dévorante pour la technologie et son sens aigu de la vision. Il croyait en ses idées et était prêt à tout mettre en œuvre pour les concrétiser. Inspirez-vous de son désir ardent de créer quelque chose d’extraordinaire et laissez votre passion vous guider dans votre parcours entrepreneurial.

Une passion pour un produit ou un service est en réalité une motivation pour améliorer la qualité de vie des autres. Cela peut prendre différentes formes, mais une manière courante est lorsque cette passion pousse un entrepreneur à développer de nouveaux produits ou services qui changent vraiment la vie des autres.

Quand on travaille dans sa passion, on oublie la notion du temps. Dans le principe de la relativité du temps les heures de comptes pas, car le temps passe très vite quand on fait ce l’on aime et ça passe très lentement quand on fait quelque chose qui nous soule.

Ainsi, les 35 heures hebdomadaires ça n’existe pas pour l’entrepreneur passionné qui peut travailler le double sans s’en rendre compte. Par contre, Edward qui est salarié dans la mairie d’une petite ville et qui est chargé de changer les ampoules des lampadaires ne travaille que 20 heures, mais il a l’impression d’en faire 60 (voilà pourquoi de temps en temps il se met en maladie ou il fait grève pour se reposer).

Ce qui distingue vraiment les entrepreneurs passionnés, c’est leur capacité à voir le potentiel de leurs idées. Ils ne sont pas effrayés par les risques et osent aller là où personne n’a osé aller auparavant. Ils sont prêts à sortir de leur zone de confort et à relever tous les défis qui se présentent à eux.

Mais ce n’est pas tout. Les grands entrepreneurs passionnés sont également des leaders incroyables. Ils sont capables de motiver leur équipe et de les maintenir sur la bonne voie. Ils savent comment inspirer les autres et les pousser à donner le meilleur d’eux-mêmes. C’est cette capacité à rassembler les gens autour d’un objectif commun qui fait toute la différence.

Par exemple, la passion d’Henry Ford pour les voitures a joué un rôle essentiel dans leur adoption généralisée dans la culture américaine et mondiale. Ford était un visionnaire qui a su voir le potentiel de l’industrie automobile et a réussi à transformer ses idées en réalité.

Ce qui différencie les entrepreneurs passionnés, comme Ford, c’est qu’ils ne se contentent pas de suivre le mouvement, ils le créent. Ils repoussent les limites de ce qui est possible et osent aller plus loin. Sans passion, il est difficile d’inspirer les autres et de créer un véritable impact.

En fin de compte, être un entrepreneur passionné demande beaucoup de travail, de détermination et de persévérance. Mais le sentiment de savoir que vous avez impacté la vie des autres est aussi incroyablement gratifiant.

Donc, croyez en ce que vous faites et soyez passionné !

Et maintenant, je vais vous donner plusieurs techniques qui vont compléter les habitudes précédentes. Et si vous les appliquez, vous atteindrez le top du top.

Habitude 12 : L’efficacité.

 Pourquoi certaines personnes parviennent-elles à accomplir tellement de choses en une seule journée ?
Une des habitudes des personnes qui réussissent, c’est l’efficacité. J’ai bien dit l’efficacité et pas la productivité (vous verrez pourquoi dans la suite).

Travailler en fonction des fluctuations de son énergie.

Les journées ne vont pas s’allonger, c’est un fait que même Steve Jobs avait bien compris. Il ne voulait pas travailler de manière plus longue, mais plutôt exploiter au mieux ses heures les plus productives pour relever les plus grands défis.

Le secret de Steve Jobs : c’est d’organiser sa journée en fonction de son énergie plutôt qu’en fonction du temps.

Choisissez la méthode de travail qui vous convient le mieux. Si vous êtes comme Steve Jobs et que votre bien-être est une priorité à laquelle vous ne voulez pas renoncer, alors cette astuce est faite pour vous. Il suffit de regarder tout ce qu’il a accompli au cours de sa carrière pour voir que ça marche vraiment.

L’efficacité !

La majorité des grands entrepreneurs se rejoignent sur un point particulier. Ce qui est essentiel ce n’est pas la productivité, mais l’efficacité et l’efficience.

L’efficience, c’est quand on fait les choses de manière intelligente, en utilisant notre temps et nos ressources de la meilleure façon possible. Ça veut dire qu’on obtient les meilleurs résultats en faisant les tâches qui sont les plus importantes. C’est ça, la gestion du temps ultime.

La première étape, c’est de trier toutes les activités de notre vie par ordre d’importance. Ensuite, on se met à fond sur ces tâches et l’on en tire le meilleur rendement possible.

La deuxième étape c’est d’éliminer au maximum les activités chronophages qui n’apportent pas grand-chose. Je pense bien sûr aux réseaux sociaux et à tous les appels qui vous promettent la lune. « Assistez à ce webinaire et vous deviendrez un superman de la productivité ! »…

En bref toutes les actions qui vous amènent à procrastiner comme un poisson rouge à qui on lance des miettes de pain. 

Beaucoup de gens pensent que leurs problèmes viennent du fait qu’ils ne sont pas assez productifs ou qu’ils ne vont pas assez vite dans ce qu’ils font. Mais en vérité, le vrai problème c’est l’inefficacité et les mauvais choix. Peu importe, si vous travaillez aussi vite que SuperFlash, car si vous ne vous attaquez pas aux bonnes tâches, ça sert à quedalle !

Le Focus !

La passion dévorante pour son travail est l’un des atouts majeurs de Bill Gates. Le fondateur de Microsoft possède cette incroyable capacité à se concentrer uniquement sur une tâche, sans se laisser distraire, tel un ninja de la productivité. Rien ne peut le dissuader ou le détourner d’atteindre son objectif.

Quand il a créé son entreprise informatique en 1974, il s’y est dédié corps et âme, allant même jusqu’à s’endormir sur son clavier pendant qu’il programmait. Il se réveillait quelques heures plus tard, frais comme un gardon, pour reprendre là où il s’était arrêté. On connaît tous la suite de l’histoire…

Ainsi, si vous voulez prospérer travaillez sur votre capacité à vous concentrer.
Et enfin, pour adopter les habitudes des gens qui réussissent, inspirez-vous de cela et au départ, appuyez sur la pédale d’accélérateur avec un focus maximum.

Habitude 13 : La gestion du temps.

« Vous ne pouvez pas gérer le temps, il est là et c’est tout. Donc, parler de “ gestion du temps ” est incorrect, et il y a peu de chance que vous en tiriez une approche efficace. Ce que vous gérez réellement, c’est votre activité au cours du temps. Définir les résultats et actions concrètes qui vous sont nécessaires est crucial pour gérer ce que vous faites. »

Vous avez sans doute déjà ressenti cette sensation désagréable de courir après le temps, de vouloir accomplir tellement de choses en une journée et de finalement réaliser que vous n’avez pas fait la moitié de ce que vous aviez prévu. On a tous connu ça, le fameux syndrome des « trois tâches non accomplies ».

Ça commence toujours de la même façon. Vous vous levez, frais et pimpant, prêt à affronter le monde et à exterminer votre liste de tâches du jour. Vous avez même l’impression d’être Superman ou Wonder Woman, invincible et débordant d’énergie. Mais une fois la journée terminée, vous découvrez, le cœur lourd, que vous avez à peine terminé la première tâche de la liste. Ça fait mal.

Mais écoutez mes amis, pour les gens qui réussissent, la gestion du temps est un concept farfelu. Vous voyez, que vous soyez Steve Jobs, Bill Gates, Warren Buffet ou même l’oncle Bernard qui passe son temps à roupiller devant la télé, nous avons tous la même durée de journée. Oui, c’est un véritable complot cosmique : 24 heures, pas une de plus, pas une de moins. Incroyable, n’est-ce pas ?

Alors, il est temps de se rendre à l’évidence : le temps n’est pas à gérer. On ne peut pas le trifouiller ni le bidouiller pour le rendre plus malléable. Vous ne pouvez pas faire une heure plus courte juste parce que vous en avez marre, ou une heure plus longue pour ralentir le rythme de votre vie trépidante. Malheureusement, la marche du temps est irréversible.

Ce que vous pouvez faire, cependant, c’est prendre l’habitude de vous organiser, vous simplifier la vie et faire en sorte que chaque seconde compte.

Alors, comment faire pour ne pas être dépassé par le temps ? Comment réussir à faire tout ce que vous avez prévu ?

Dans les habitudes des gens qui réussissent un élément primordial, c’est la planification.
Beaucoup de freelances de ma connaissance pensent que réaliser des plannings détaillés c’est une perte de temps. Cependant, tous les grands entrepreneurs dont j’ai étudié le parcours organisent leurs journées, planifient le mois à venir et programment leur semaine.
C’est quand même bizarre non que les gens qui réussissent passent autant de temps à planifier ?

Bill Gates et Steve Jobs et beaucoup d’autres grands entrepreneurs utilisent la méthode du Time blocking. Ils définissent et détaillent des objectifs clairs et précis.

Ils établissent les priorités, et ensuite tout est notifié dans leurs plannings avec des limites de temps. Tout l’intérêt de cette méthode est de limiter au maximum la procrastination et de ne pas céder au perfectionnisme tout en étant efficace.

Je ne vais pas m’attarder ici sur le descriptif de cette méthode ultra-efficace, car j’ai déjà développé de manière très détaillée dans un article la tactique du Time Blocking…

Habitude 14 : Savoir bien s’entourer.

Un lecteur un peu curieux a récemment demandé à Bill Gates comment il avait réussi à gérer tout le stress des années 1990 et 2000, où Microsoft était confrontée à une concurrence féroce, voire impitoyable, certains cherchant à attaquer son entreprise sans relâche.

Et devinez ce que Bill a répondu ? C’était vraiment simple : « J’ai survécu et j’ai même continué à avancer parce que je me suis entouré de personnes compétentes et inspirantes ».

Alors, chers freelances, une des meilleures habitudes à mettre en place pour la réussite de votre entreprise, c’est de choisir vos partenaires, associés et amis avec le plus grand soin.

Habitude 15 : Savoir bien communiquer.

Dans le monde du marketing, il y a une leçon à tirer du maître incontesté, Steve Jobs. Ce génie de la technologie savait comment captiver et passionner son public lors de ses présentations. Il partait du principe que les gens aiment entendre des histoires et il les utilisait comme fil conducteur.

Sa méthode était simple, mais incroyablement efficace : ses présentations étaient écrites comme des scénarios de film à suspense. Ses slides étaient visuellement percutants, privilégiant les images plutôt que les mots. Et sur scène, Jobs était une véritable icône. Il établissait un contact visuel avec son public et ne le perdait jamais des yeux.

Mais la vraie magie résidait dans le fait que Jobs s’intéressait plus à son public qu’à son produit. Avant même de parler de son dernier bijou technologique, il expliquait le problème que ce produit était capable de résoudre. Il voulait que les gens se souviennent réellement de ce qu’il disait et pour cela, il créait des liens émotionnels en utilisant les trois formes de la mémoire : épisodique (les histoires), sémantique (les informations) et kinesthésique (les gestes).

Et parlons-en de ses gestes ! Ils étaient parfaitement synchronisés avec ses mots, donnant vie à ses pensées devant l’auditoire. En adoptant une posture ouverte et en laissant de côté pupitre ou table, il montrait son accessibilité et sa sincérité.

Je suppose que vous n’êtes pas aussi expert en persuasion et communication que le grand Steve, mais la bonne nouvelle c’est que même pour les plus timides, ça s’apprend.

Habitude 16 : Penser Gagnant – gagnant.

Laissez-moi vous présenter le jeu du gagnant-gagnant, l’approche qui vous fera sortir du pugilat malsain de la vie pour vous plonger dans une mer d’opportunités collaboratives.

Voyez-vous, le gagnant-gagnant repose sur une idée simple, mais puissante : il y a de la nourriture pour tout le monde à la table des entrepreneurs à succès. Oui, vous avez bien entendu, personne n’a besoin de sortir les griffes pour marquer son territoire. Il y a de quoi satisfaire tous les appétits, alors pourquoi se battre pour les miettes ?

Si vous voulez arriver à un accord qui laisse tout le monde satisfait, parfois il vaut mieux ranger le stylo et prendre le temps de trouver une solution où tout le monde trouve son compte. Parce que soyons honnêtes, les solutions qui font un gagnant et moulent un perdant ne font qu’alimenter les tensions, la méfiance et les disputes à venir.

L’affiliation est un exemple simple d’un contrat gagnant gagnant. Le partenaire commercial touche une commission sur la vente et le créateur du produit récupère du chiffre d’affaires et un nouveau client.

La « Liste Privée » : Des stratégies données ici à 100%.

Pour réussir vos projets sans vous acharner à bosser comme un dingue.
C’est si évident et tellement différent de ce que vous voyez partout… que vous n’en reviendrez pas.

Habitude 17 : La mise en place de systèmes.

Et maintenant, permettez-moi de partager avec vous une astuce secrète pour maximiser le succès de votre entreprise.

Dans les habitudes des gens qui réussissent, tous les grands entrepreneurs ont mis en place un SYSTÈME !

Il s’agit de développer votre propre système d’exploitation pour votre société, et laissez-moi vous dire que dans les habitudes des gens qui réussissent, c’est un élément essentiel. Toutefois et malheureusement, de nombreux entrepreneurs négligent cette étape cruciale.

Vous voyez, en tant qu’entrepreneur, vous êtes souvent décrit comme étant multitâche : vous devez créer et améliorer vos produits et services, recruter les meilleurs talents, trouver des sources de financement… Et la liste pourrait encore s’allonger. Mais devinez quoi ? Il y a une responsabilité encore plus importante qui vous incombe : développer un système d’exploitation solide pour votre entreprise.

Maintenant, ne vous laissez pas intimider par ce terme « système d’exploitation ». Non, je ne parle pas d’apprendre la programmation pour devenir un as de l’informatique. Je parle de créer une méthode systémique, une façon de faire les choses de manière organisée et systématique à chaque étape de votre entreprise.

Pourquoi est-ce si important ? Eh bien, laissez-moi vous donner quelques raisons. Tout d’abord, un système bien pensé est la clé de la rentabilité et de la croissance de votre entreprise. Il vous permet de mieux identifier les rôles et les responsabilités de chacun, de déléguer de manière plus efficace et de valoriser votre entreprise lorsque vous recherchez des financements.

Mais ce n’est pas tout ! La mise en place d’un système solide vous permet également de gagner un temps précieux. Oui, vous avez bien entendu. Un système bien pensé détermine la prochaine action à prendre et vous donne un accès rapide à toutes les informations et ressources dont vous avez besoin. Que ce soit pour envoyer une facture, accueillir un nouveau client ou préparer une séance, vous aurez tout sous la main, prêt à être utilisé.

Alors, comment mettre en place votre propre système d’exploitation ? Je vais vous donner quelques étapes simples à suivre :

1. Identifiez les informations, les outils et procédures dont vous avez besoin pour votre système. Réfléchissez à ce qui est essentiel pour le bon fonctionnement de votre entreprise et assurez-vous d’avoir toutes les bases couvertes.

2. Simplifiez au maximum le processus. Ne cherchez pas à tout compliquer inutilement. Trouvez la solution la plus simple et efficace possible.

3. Établissez des indicateurs de mesure, de performance et d’objectifs. Vous avez besoin de savoir si votre système fonctionne, n’est-ce pas ? Fixez-vous des objectifs clairs et suivez vos progrès.

4. Assurez-vous que votre système peut fonctionner sans vous. C’est le Saint Graal de tout entrepreneur qui cherche à déléguer et à libérer son temps. Vous voulez un système qui continue à tourner, même lorsque vous n’êtes pas là.

Vous voyez, la création de systèmes et de procédures n’est en aucun cas une perte de temps. Au contraire, c’est un investissement précieux qui vous fera gagner du temps à long terme.

Les habitudes des gens qui réussissent : Conclusion.

Voilà mes amis entrepreneurs freelances, beaucoup d’habitudes mènent au succès. En fonction de mes expériences en tant que conseil en organisation et des modes de fonctionnements de toutes les entreprises avec lesquelles j’ai travaillé, je vous ai donné ici les plus importantes habitudes des gens qui réussissent. Dans cette conclusion, je ne vais pas vous résumer l’ensemble de ces pratiques, car ce serait alors faire preuve de perfectionnisme.
Et, une autre habitude des personnes qui réussissent c’est d’éviter d’être trop perfectionniste.

Bon, avec cet article, j’espère avoir enrichi votre expérience d’entrepreneur et donc maintenant, mettez en place de nouvelles habitudes, prenez les rênes de votre vie et montrez au monde ce dont vous êtes capable !

Un proverbe chinois dit ceci :
« Quand vous entendez quelque chose, vous l’oubliez.
Quand vous voyez quelque chose, vous le mémorisez.
Mais ce n’est qu’en faisant quelque chose que vous le comprenez. 
»

À vous de jouer !

À votre réussite …

Jean-Paul RIVES

Vous avez apprécié cet article ?

Si c’est le cas, je vous demande un minuscule service qui ne vous prendra que quelques secondes. Partagez-le sur votre réseau préféré avec un des boutons ci-dessous.

Un grand Merci d’avance.

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest
WhatsApp

Sur le même sujet, autres ressources intéressantes :

Comment mettre en place les éléments essentiels pour réussir son projet d’entreprise.

7 Piliers essentiels pour réussir votre projet professionnel !

Vous voulez vraiment atteindre vos objectifs et réussir votre projet ?

Basé sur la méthode « The One Thing », le logiciel AURELIS permettra cette réalisation.

Et au bout du chemin, avec foi, motivation confiance et ténacité, il y a la réussite.

Auteur : Jean-Paul RIVES 

Passionné d’organisation, j’ai dirigé de nombreux projets pour des PME et je me suis lancé il y a plus de 16 ans maintenant en tant que travailleur indépendant.
J’ai créé ce blog pour aider les freelances, travailleurs indépendants, formateurs, auto-entrepreneurs et infopreneurs à vivre sereinement de leur propre activité.

Cet article a été publié en premier sur le site : azl.mysoftcompagnon.fr
Ce contenu n’est pas libre de droits et bénéficie de la protection française et internationale régissant les droits d’auteurs.
Remarque : Vous pouvez évidemment partager ou insérer un lien vers cet article.
Vous êtes également autorisés à mentionner dans un de vos contenus des extraits de ce texte à la seule condition de marquer le contenu entre guillemets et d’indiquer les mentions suivantes : Auteur : Jean-Paul RIVES site : https://azl.mysoftcompagnon.fr/

Retour en haut

Télécharger gratuitement mon nouveau Guide :

Les 7 piliers essentiels
pour la réussite de votre projet !

Les 7 fondamentaux des Freelances sui réussissent.
error: Alert: Content selection is disabled!!